1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Photojournaliste agressé à Reims : ce que l'on sait du suspect interpellé
1 min de lecture

Les infos de 18h - Photojournaliste agressé à Reims : ce que l'on sait du suspect interpellé

Un homme suspecté d'avoir agressé le photojournaliste de "l'Union" à Reims a été arrêté. Il est bien connu des services judiciaires.

La ville de Reims, dans la Marne
La ville de Reims, dans la Marne
Crédit : RTL
Le journal RTL de 18h du 03 mars 2021
12:40
Photojournaliste agressé à Reims : ce que l'on sait du suspect interpellé
12:41
Dimitri Rahmelow & Ryad Ouslimani

4 jours après son agression à Reims, un photojournaliste du quotidien l'Union est toujours entre la vie et la mort. Du côté de l'enquête, un homme de 21 ans vient d'être mis en examen pour tentative de meurtre aggravé, et il était largement connu des services de police. En effet, il a déjà été condamné à 8 reprises pour violences et trafic de stupéfiants.  

Le procureur de Reims indique que le suspect faisait partie d'un groupe de 30 personnes qui s'apprêtaient en découdre avec une autre bande. La présence du journaliste les dérangeait, et il a donc été violenté à coups de poings mais aussi d'appareil photo. En garde à vue, l'homme s'est montré très agité et a refusé de répondre aux questions. Une deuxième personne a été identifiée, et les bandes vidéo sont analysées. 

Le procureur précise que l'attaque s'est déroulée en peu de temps, une cinquantaine de secondes, et la victime n'a même pas eu le temps de s'abriter dans son véhicule pourtant situé à un mètre. L'accusé risque la réclusion criminelle à perpétuité

À écouter également dans ce journal

Grande-Bretagne - Un couple de jeunes Britanniques ont cru gagner à l'Euromillions en tirant les bons numéros, mais leur grille n'avait pas été validée

À lire aussi

Bondy - Marche blanche dans la ville après la mort d'Aymen, tué sous les yeux de son père. 

Coronavirus - Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, annonce qu'une vie un peu plus normale pourrait être envisagée d'ici mi-avril

Coronavirus - Le gouvernement veut éviter les mesures radicales comme le confinement le week-end. Des annonces sont attendues jeudi 4 mars. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/