1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Mort d'Alisha : le terrible scenario se dessine peu à peu
3 min de lecture

Les infos de 18h - Mort d'Alisha : le terrible scenario se dessine peu à peu

Le rendez-vous entre les deux jeunes filles était fixé depuis le 6 mars. Toutefois, après avoir discuté quelques minutes, le jeune homme est arrivé par surprise et a violemment frappé Alisha, a indiqué le procureur.

Le corps de la jeune Alisha a été retrouvé dans la Seine, quai de Saint-Denis à Argenteuil (Val-d'Oise).
Le corps de la jeune Alisha a été retrouvé dans la Seine, quai de Saint-Denis à Argenteuil (Val-d'Oise).
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Les infos de 18h - Mort d'Alisha : le couple aurait prémédité son crime
13:15
Le journal RTL de 18h du 10 mars 2021
13:15
Valentin Boissais - édité par Marie Gingault

Les deux jeunes accusés d'avoir jeté une adolescente de 14 ans dans la seine avant-hier sont ce soir dans le bureau du juge. Ils devraient être mis en examen dans les prochaines heures, a priori pour assassinat. Le procureur de la République a donné une conférence de presse, dans laquelle il a livré un scénario terrible.

Un rendez-vous était en réalité fixé depuis le 6 mars entre la victime et la jeune femme du couple. Elles se sont retrouvées en milieu d'après-midi lundi à leur endroit habituel, quai de Saint-Denis. Les deux adolescentes discutent, mais le piège était déjà tendu. Le petit copain de la jeune femme a enfilé des gants pour ne pas laisser de traces et s'est caché derrière un poteau, comme l'explique le procureur de Pontoise.

 "Après avoir discuté quelques minutes, le jeune homme, qui était resté dissimulé, se serait approché de la victime et lui aurait donné, par surprise, des coups au visage, puis lui aurait fait une balayette la faisant tomber au sol. Il lui aurait donné des coups de pied, alors qu'elle était au sol, dans le dos et la tête. La victime était encore consciente, elle gémissait les yeux ouverts", rapporte gravement le procureur. 

Le couple jette ensuite ensemble Alisha dans la Seine alors qu'elle est consciente mais ne peut en revanche plus bouger suite aux coups reçus. Les deux jeunes gens rentrent chez eux, n'expriment pas de remords selon le procureur et vont même jusqu'à aller diner dans Paris avant d'être interpellés dans la nuit de lundi à mardi. 

Des antécédents liaient les trois collégiens

À lire aussi

Le procureur a également expliqué ce qui avait conduit à ce déchainement de violence. L'histoire date d'il y a quelques semaines. Alisha avait eu une relation avec le jeune homme pendant une semaine, puis ce dernier s'est ensuite mis avec l'autre collégienne peu de temps après. L'adolescent ne supportait pas que les deux copines continuent de se fréquenter. S'en suivra donc la publication de photos en sous-vêtements de la victime sur le réseau social Snapchat, en public, puis une bagarre. 

"Il y avait effectivement ce vol de photos, il y avait eu une bagarre entre les deux jeunes filles. Le jeune homme se plaignant également que la victime aurait mal parlé de son père. On est sur des futilités de ce type-là qui auraient, d'après les SMS, justifié l'envie de faire quelque chose en direction de la victime", ajoute le procureur. 

À noter que l'établissement scolaire avait bien pris la mesure de l'affaire. Un conseil de discipline devait avoir lieu avec les trois collégiens mardi, le lendemain de la mort d'Alisha. 

À écouter également dans ce journal :

Coronavirus - Coup de théâtre après un nouveau conseil de défense : le confinement le week-end est prolongé sur le littoral des Alpes-Maritimes, tandis que les élus locaux réclamaient l'inverse. 

Société - Le SOS d'un professeur qui depuis des mois se mobilise pour faire en sorte qu'un jeune malien prénommé Madama puisse rester en France. Il l'héberge chez lui, lui a trouvé un travail, mais cela n'a pas suffi. Depuis hier, Madama est en centre de rétention administrative. 

Météo - Les départements du Nord et du Pas-de-Calais ont été placés en vigilance orange vent violent par Météo France jusqu'à jeudi 16 heures. Des rafales jusqu'à 100 km/h sont à craindre localement. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/