1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Affaire des "écoutes" : Carla Bruni-Sarkozy, invitée surprise au procès
2 min de lecture

Les infos de 18h - Affaire des "écoutes" : Carla Bruni-Sarkozy, invitée surprise au procès

La compagne de l'ancien président s'est rendue au tribunal de Paris mercredi 9 décembre pour soutenir son mari et écouter les plaidoiries de la défense.

Carla Bruni et Nicolas Sarkozy au tribunal le 9 décembre 2020
Carla Bruni et Nicolas Sarkozy au tribunal le 9 décembre 2020
Le journal RTL de 18h du 09 décembre 2020
13:22
Le journal RTL de 18h du 09 décembre 2020
13:22
Anne Le Henaff - édité par Florine Boukhelifa

Le procès de l'affaire des "écoutes" se poursuit au tribunal de Paris. Alors que le Parquet national financier (PNF) a requis quatre ans de prison dont deux ferme à l'encontre de Nicolas Sarkozy, la défense a débuté ses plaidoiries mercredi 9 décembre. Pourtant, une autre image a retenu l'attention : Carla Bruni-Sarkozy, invitée surprise du procès de son mari.

Le soutien de la chanteuse s'est vu et entendu. À son arrivée, la salle s'est tue d'un coup, pendant qu'elle saluait plusieurs avocats avec un "check de coude". Après avoir encouragé son mari en lui serrant le bras, elle s'est assise au premier rang. Derrière son masque bordeaux, elle a écouté avec attention pendant près de trois heures la plaidoirie de l'avocate de Nicolas Sarkozy.

Jacqueline Laffont a démonté une par une les accusations du Parquet. Elle soutient que le Parquet national financier a écrit une sorte de scénario. "Les procureurs ont parlé hier de faisceau d'indices, de coïncidences, de thèses, mais il n'y a pas la moindre preuve, pas le moindre témoignage. Les investigations qui ont duré six ans n'ont rien donné. Ce sont des bavardages entre deux amis, entre un avocat et son client, des écoutes qui ont été interprétées", a lancé l'avocate qui a terminé en demandant aux juges de relaxer Nicolas Sarkozy.

L'ancien président a ensuite retrouvé sa femme. Il lui a pris les mains avant de partir ensemble, sans un mot.

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Coronavirus - Les autorités sanitaires britanniques déconseillent le vaccin Pfizer/BioNTech aux personnes souffrant d'allergies sévères. Deux mauvaises réactions aux premières injections ont été recensées au Royaume-Uni.

Mort de Valéry Giscard d'Estaing - L'Assemblée nationale a observé une minute de silence en hommage à l'ancien président français, décédé le 2 décembre dernier. Une journée de deuil national se tiendra jeudi 10 décembre en France.

Églises - Après les deux confinements, les paroisses françaises ont perdu près de 40% de leurs ressources, soit 90 millions d'euros. Les églises ont lancé un appel au don pour tenter de combler les pertes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/