1 min de lecture Faits divers

Les infos de 12h30 - Crash d'hélicoptère en Savoie : "On est frappé de plein fouet", dit un proche

Le commandant du centre de formation des CRS de montagne de Chamonix, qui connaissait bien deux des cinq victimes qui ont péri dans l'accident d'hélicoptère en Savoie, mardi, est dévasté par ce drame.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 09 décembre 2020 Crédit Image : Jean-Pierre Clatot / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Serge Pueyo édité par Quentin Marchal

La tristesse est immense dans toute la Savoie. Au lendemain du terrible accident d'un hélicoptère de secours en montagne, qui s'est écrasé à 1.800 m d'altitude près d'Albertville, mardi 8 décembre, les habitants sont sous le choc. Cinq personnes ont perdu la vie dans ce sinistre tandis que le pilote, gravement blessé, a survécu.

Nicolas Thiebaut, le commandant du centre de formation des CRS de montagne de Chamonix, qui connaissait bien les deux CRS disparus, déplore "un choc terrible" et rappelle que "c'est un métier difficile qui comporte des risques, souvent dangereux". "On est frappé de plein fouet par la brutalité de cette disparition. Nos deux collègues étaient pères de famille", a-t-il indiqué.

"Cette activité comporte des risques élevés qu'on cherche à réduire au maximum en sachant qu'on ne peut pas les supprimer comprimer", a souligné Nicolas Thiebaut en ajoutant qu'"on se doit, avec la mission qui nous est confiée, d'être toujours toujours professionnel et de la continuer sans faillir". De son côté, Emmanuel Macron a témoigné sur Twitter "du soutien de la Nation à ses héros français"..

À écouter également dans ce journal

Politique -  Le gouvernement présente, devant le Conseil des ministres,  un projet de loi controversé contre les "séparatismes", ce mercredi 9 décembre. Le texte sera ensuite détaillé publiquement à la mi-journée depuis l'Élysée par le Premier ministre, Jean Castex.

À lire aussi
insolite
Italie : des centaines de cercueils dans la mer après un éboulement

Sport - La rencontre entre le Paris Saint-Germain et le Basaksehir Istanbul a été interrompue après 23 minutes de jeu à cause de propos racistes du quatrième arbitre à l'encontre d'un membre du staff du club turc. C'est une première dans l'histoire de la Ligue des champions.

Hommage - Ce mercredi 9 décembre est marquée par une journée de deuil national saluant la mémoire de Valéry Giscard d'Estaing. Les drapeaux sont mis en berne sur tous les bâtiments publics et une minute de silence a été respectée dans les administrations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Savoie Drame
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants