1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 12h30 - Trafic d'antiquités : l'ancien directeur du Louvre au cœur des soupçons
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Trafic d'antiquités : l'ancien directeur du Louvre au cœur des soupçons

L'ancien directeur du Louvre est soupçonné d'être impliqué dans un trafic d'antiquités au sein de son musée. Des centaines d'œuvres seraient concernées pour plusieurs dizaines de millions d'euros.

Les visiteurs quittent le Louvre après sa fermeture tardive lors de la nuit des musées en 2013
Les visiteurs quittent le Louvre après sa fermeture tardive lors de la nuit des musées en 2013
Crédit : GUILLAUME BAPTISTE / AFP
RTL Midi du 26 mai 2022
00:26:44
RTL Midi du 26 mai 2022
00:26:44
Anne Le Henaff - édité par Nicolas Barreiro

Un trafic d'antiquités égyptiennes a-t-il été organisé au cœur du Louvre ? L'ancien directeur du musée parisien vient d'être mis en examen pour blanchiment et escroquerie. Jean-Luc Martinez est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur la provenance de plusieurs antiquités, notamment une stèle en granit rose portant le sceau du pharaon Toutankhamon. 

Cette stèle aux origines douteuses a été achetée plusieurs millions d'euros par le Louvre Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis. En théorie, ces objets doivent être expertisés, leur historique retracé, notamment pour savoir s'ils n'ont pas été volés. Les policiers français enquêtent depuis près de quatre ans sur un réseau soupçonné de trafic portant sur des centaines d'objets et des dizaines de millions d'euros, avec des experts et des marchands d'art qui auraient peut-être produit des faux documents pour "blanchir" des objets venant de pillages.

L'ancien patron du Louvre a remis en 2015 un rapport à François Hollande sur la protection du patrimoine, ce qui paraît assez cocasse. Il y explique le procédé : "Les techniques de blanchiment des trafiquants d’antiquités sont bien connues. Les pièces sont vendues à un antiquaire, qui les revend à un autre antiquaire, qui revend à un troisième antiquaire, dans un autre pays, ce qui complique d’autant le travail des enquêteurs. Les objets peuvent également être stockés dans un entrepôt ou un port franc pendant des années, le temps de fabriquer un faux pedigree pour recréer une riche histoire. Les trafiquants et leurs sous-traitants peuvent tout inventer : dire qu’il a été trouvé par un arrière-grand-père diplomate, fabriquer des faux documents de notaire pour crédibiliser le mensonge".

À écouter également dans ce journal

Scandale Buitoni - Sept nouvelles plaintes vont être déposées vendredi à l'encontre de Buitoni. En tout, une vingtaine de famille a déjà saisi la justice contre le fabricant de produits surgelés.

À lire aussi

Affaire Abad - Le ministre des Solidarités Damien Abad, accusé de viol, ne compte pas quitter le gouvernement. "C'est sa décision. Est-ce qu'il est capable de se regarder dans la glace le matin en se levant ?", a réagi Christian Jacob sur RTL.

Trafic routier - Un long week-end de quatre jours a débuté ce jeudi grâce au férié de l'Ascension. La journée est classée rouge par Bison Futé, qui a dénombré jusqu'à 760km de bouchons dans tout le pays.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/