1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Affaire Abad : pourquoi le parquet n'ouvre pas d'enquête "en l'état"
2 min de lecture

Les infos de 18h - Affaire Abad : pourquoi le parquet n'ouvre pas d'enquête "en l'état"

Ce mercredi 25 mai, le parquet a fait savoir qu'il n'ouvrait pas d'enquête préliminaire sur les accusations visant Damien Abad, en tout cas, "en l'état".

Damien Abad, le patron des députés Les Républicains, le 29 avril 2020 à Paris.
Damien Abad, le patron des députés Les Républicains, le 29 avril 2020 à Paris.
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Les infos de 18h - Affaire Abad : pourquoi le parquet n'ouvre pas d'enquête "en l'état"
00:13:38
Le journal RTL de 18h du 25 mai 2022
00:13:38
Alice Moreno - édité par Guillaume Dosda

Le parquet de Paris a indiqué ce mercredi 25 mai qu'aucune enquête ne serait ouverte "en l'état" concernant les accusations d'agressions sexuelles visant Damien Abad, fraîchement nommé ministre des Solidarités. Pour comprendre cette décision, il faut dissocier les deux témoignages transmis à la justice. 

Le premier témoignage est celui de Margaux. Elle a déposé plainte deux fois pour viol, des plaintes classées. Aujourd'hui, elle ne dépose pas de plainte avec constitution de partie civile, donc la justice choisit donc de ne pas relancer d'investigation.

Deuxième témoignage, celui d'une femme qui soupçonne Damien Abad de l'avoir droguée et d'avoir abusé d'elle. Elle qui souhaite garder l'anonymat et ne veut pas saisir la justice. Le parquet estime ne pas disposer d'éléments suffisants permettant d'identifier la victime.

Le parquet insiste, pas d'ouverture d'enquête "en l'état". Cela peut tout à fait évoluer si une plainte est déposée ou si un nouveau témoignage accuse Damien Abad.

À écouter également dans ce journal

À écouter aussi

Fusillade au Texas - 19 enfants et 2 enseignants ont été assassinés par un jeune tireur de 18 ans, abattu par la police. Les échanges de tirs ont duré plusieurs dizaines de minutes.

Sécurité routière - Pour les excès de vitesse entre 1 et 5 km/h au dessus de la vitesse autorisée, on ne vous retirerait plus de point sur votre permis de conduire. En revanche, il faudra toujours payer l'amende, selon une réforme envisagée par le ministère de l'Intérieur.

Affaire Bouthier - Mis en exam pour viol et traite d'être humain, RTL a identifié un des appartements où des femmes étaient contraintes à des relations sexuelles avec le septuagénaire.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/