1 min de lecture Réseaux sociaux

Incendie de Notre-Dame : les propos polémiques de deux responsables de l'UNEF

Les deux membres du bureau national ont publié des messages moqueurs sur l’incendie de Notre-Dame de Paris avant d'être réprimandés par de nombreux internautes. L'Unef s'est désolidarisée de ses propos.

La cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, le 15 avril 2019
La cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, le 15 avril 2019 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Pendant l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi 15 avril, deux membres haut placés du syndicat étudiant Unef ont violemment moqué le recueillement national qui a accompagné la "défiguration" du monument visité par plus de 14 millions de personnes chaque année.

Quelques heures après l'apparition des premières flammes, la vice-présidente de l’Unef (Union nationale des étudiants de France) Lille, Hafsa Askal a affiché son insensibilité face à l'événement sur Twitter, à 19h59 :  "Je m’en fiche de Notre-Dame car je m’en fiche de l’histoire de France". Avant de poursuivre en affirmant : "On s’en balek objectivement c’est votre délire de petits blancs".

Cette sortie n'a pas manqué d'indigner de nombreux internautes. "Plus un pour rattraper l'autre dans ce syndicat", "Un ramassis de frustrés haineux et décérébrés" ou encore "À vomir" peut-on notamment lire dans les commentaires. Bien que ces deux messages aient été rapidement supprimés, des captures d’écran ont en été faites. 

À lire aussi
L'application Instagram (photo d'illustration) réseaux sociaux
Instagram : vers la suppression du nombre de "likes" ?

Le syndicat se désolidarise

Quelques minutes plus tard, à 20h31, un autre responsable de l’Unef, Édouard Le Bert, qui se présente sur Twitter comme membre du bureau national du syndicat, a publié de son côté un message moqueur, cherchant à minimiser l'événement : "Ca y est drame national, une charpente de cathédrale brûle".

Comme sa collègue, ce responsable est lui aussi réprimandé dans de nombreux commentaires : "L’ignorance, le manque de culture, la méconnaissance de l’histoire, le manque de respect et d’amour pour son pays, ensemble dans un seul tweet". Certains vont même jusqu'à le qualifier de "belle ordure".

Ce mardi 16 avril, l'Unef a directement réagi sur Twitter en s'opposant aux messages publiés par leurs deux membres sans pour autant les évoquer : "Notre-Dame fait partie de notre patrimoine national. L’UNEF rappelle son attachement à ce lieu qui représente bien plus qu’un lieu de culte catholique emblématique, ce sont des années d’histoire, le travail de nombreuses personnes de l’époque et aujourd’hui pour la reconstruire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Twitter Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797443526
Incendie de Notre-Dame : les propos polémiques de deux responsables de l'UNEF
Incendie de Notre-Dame : les propos polémiques de deux responsables de l'UNEF
Les deux membres du bureau national ont publié des messages moqueurs sur l’incendie de Notre-Dame de Paris avant d'être réprimandés par de nombreux internautes. L'Unef s'est désolidarisée de ses propos.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/incendie-de-notre-dame-les-propos-polemiques-de-deux-responsables-de-l-unef-7797443526
2019-04-16 22:14:18
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CVf14CPcKTJyU07J8k3Glw/330v220-2/online/image/2019/0415/7797436224_la-cathedrale-notre-dame-de-paris-est-ravagee-par-les-flammes-le-15-avril-2019.jpg