1 min de lecture Justice

Guadeloupe : il décède deux semaines après un contrôle de gendarmerie, la justice saisie

"Une information judiciaire est ouverte contre X du chef d’homicide involontaire", a annoncé lundi 18 janvier le procureur de Basse-Terre après le décès de Claude Jean-Pierre.

Le CHU de Pointe-à-Pitre, le 27 août 2012
Le CHU de Pointe-à-Pitre, le 27 août 2012 Crédit : SYLVERE SELBONNE / AFP
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson et AFP

21 novembre 2020. Deux gendarmes contrôlent Claude Jean-Pierre pour conduite hésitante. L’homme est alcoolisé. Il sort du véhicule en résistant et se retrouve au sol, inerte. Une ambulance est appelée pour le prendre en charge. Le sexagénaire décèdera de manière inexpliquée au CHU de Pointe-à-Pitre le 3 décembre, deux semaines après le contrôle routier. 

La vidéosurveillance de l’interpellation montre "une extraction violente" selon Maître Mariza Bernier, porte-parole du collectif qui défend les intérêts de la famille du défunt. Lundi 18 janvier, le procureur de Basse-Terre en Guadeloupe a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire. 

"Une information judiciaire est ouverte contre X du chef d’homicide involontaire", a indiqué Xavier Sicot, à l’issue d’une conférence de presse très attendue. Le décès de Claude Jean-Pierre suscite des interrogations depuis plusieurs semaines. "La justice fait et fera ce qu’il faut pour apporter les réponses en totale transparence", a poursuivi Xavier Sicot.

Un magistrat instructeur désigné

"On a effectivement des investigations en cours, on a une autopsie pratiquée pour essayer de comprendre mais on a probablement besoin de compléter cette autopsie par d’autres éléments", précise Xavier Sicot.

À lire aussi
violences conjugales
Les infos de 6h - Féminicide à Mérignac : le meurtrier de Chahinez était-il suivi ?


Un magistrat instructeur a été désigné et "a sollicité dans le cadre d’une commission rogatoire les services de la Section de recherche de Pointe-à-Pitre pour poursuivre ces investigations". Les obsèques du défunt ont eu lieu le 12 janvier, plus d’un mois après son décès.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Gendarmerie Décès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants