1 min de lecture Landes

G7 à Biarritz : un couple en garde à vue après des dégradations dans les Landes

Un couple landais aurait dégradé des radars et tagué des ponts et un tunnel avec des inscriptions anti-G7, pro "gilets jaunes" et black blocs. Un acte qui intervient dans un contexte de sécurité renforcée dans le Sud-Ouest qui accueillera le G7 à Biarritz ce week-end.

Des policiers à Biarritz dans le Sud-Ouest de la France
Des policiers à Biarritz dans le Sud-Ouest de la France Crédit : Bertrand GUAY / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

À la veille de l'ouverture du sommet du G7 à Biarritz, un couple a été placé en garde à vue ce jeudi 22 août. Les deux individus seront jugés en comparution immédiate lundi prochain pour "dégradations de biens d'utilité publique en réunion" dans les Landes, a indiqué me parquet de Dax.  

"On les soupçonnait d'être les auteurs de plusieurs dégradations avec des tags anti-G7, pro-'gilets jaunes', pro-black blocs, etc.", a indiqué le procureur de la République de Dax, Jean-Luc Puyo. Dans la nuit du 16 au 17 août, le couple est soupçonné d'avoir effectué un périple de Dax jusque Capbreton. Ils auraient dégradé trois radars, inscrit des propos pro-'gilets jaunes', black blocs et anti-G7 sur des ponts et un tunnel.  

La femme de 37 ans et son compagnon de 22 ans ont été interpellés très tôt ce jeudi 22 août à leur domicile à Saint-Paul-lès-Dax. Lors de la perquisition, des bombes de peinture, des gants, des masques pour se protéger des gaz lacrymogènes ou encore des projectiles ont été retrouvés.  

Ces arrestations interviennent dans un contexte sécuritaire renforcé à l'approche du sommet du G7, qui se tiendra de samedi 24 août à lundi 26 août à Biarritz, et sur lequel pèsent plusieurs menaces. Quelque 13.200 policiers et gendarmes, appuyés par les forces militaires, seront mobilisés pour assurer la sécurité du sommet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Landes G7 Biarritz
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants