2 min de lecture Faits divers

G7 à Biarritz : arrestation de 5 personnes qui voulaient attaquer les forces de l'ordre

Une femme et quatre hommes ont été repérés sur les réseaux sociaux. Ils projetaient de s'attaquer à un hôtel où logent des forces de l'ordre durant le G7. Ils ont été interpellés.

Un gendarme en charge de la sécurité du G7
Un gendarme en charge de la sécurité du G7 Crédit : IROZ GAIZKA / AFP
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze et Cassandre Jeannin

Biarritz est sous pression alors qu'elle accueillera les chefs d'État et de gouvernement du G7 du 24 au 26 août. Des mesures de sécurité drastiques ont été mises en place. Quatre hommes et une femme ont été interpellés dans différentes régions de France, à Tours, dans le Loiret, les Landes et en Bretagne, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

Ces cinq personnes projetaient de "cramer l'hôtel" où des forces de l'ordre doivent loger à l'occasion du G7. Repérés sur les réseaux sociaux, où ils ont évoqué la localisation des forces de l'ordre et incité les lecteurs à aller incendier l'hôtel. Tous sont connus des services de renseignement pour appartenir à la mouvance anarcho-autonome. 

Les cinq suspects vont être présentés au tribunal pour association de malfaiteurs en vue de commettre un délit. Parmi eux, un est toujours en garde à vue à Melun pour "provocation à la commission d'un délit ou d'un crime par moyen électronique", les quatre autres ont été remis en liberté, selon le procureur de la République de Tours. Il a précisé que l'affaire est désormais suivie par le parquet de Melun.
Mardi après-midi, une personne était toujours en garde à vue, a-t-on appris auprès du parquet de Tours. Le procureur de la République, Grégoire Dulin, a précisé que l'affaire est désormais suivie par le parquet de Melun où la dernière personne se trouve encore en garde à vue pour "provocation à la commission d'un délit ou d'un crime par moyen électronique". 

Les opposants au G7 rassemblés à Hendaye

La sécurisation de Biarritz est un défi. La ville a été divisée en deux zones, dont l'une est quasiment inaccessible. 10.000 policiers et gendarmes sont mobilisés. 

À lire aussi
Bordeaux faits divers
Bordeaux : une femme retrouvée morte avec un couteau dans le thorax

Depuis lundi matin, anticapitalistes, défenseurs de la planète, altermondialistes et autres opposants ont commencé à se rassembler dans leur quartier général d'Urrugne, à 20 km de Biarritz, pour une semaine d'actions qu'ils promettent pacifiques. Une grande manifestation anti-G7 est prévue à Hendaye le samedi 24, pour l'ouverture du sommet. 

>
G7 à Biarritz : ce que l'on sait du contre-sommet à Hendaye Crédit Image : IROZ GAIZKA / AFP | Crédit Média : Nathalie Lambert, Witold Stanik et Geoffrey Marain-Joris | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers G7 Biarritz
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants