2 min de lecture Gilets jaunes

VIDÉO - Poutine : la pique du président russe à Macron sur les "gilets jaunes"

Le président russe n'a pas hésité à aborder la crise des "gilets jaunes" face à Emmanuel Macron lors de sa visite au Fort de Brégançon. Quelques instants plus tôt, le président français s'exprimait sur la situation en Syrie.

>
Rencontre Macron-Poutine : ce qu'il faut retenir Crédit Image : GERARD JULIEN / POOL / AFP | Crédit Média : La rédaction de M6 | Date :
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Bonne volonté, sourires de façade... mais pas sur tous les sujets. Vladimir Poutine a rencontré Emmanuel Macron, lundi 19 août, lors d'une visite hautement politique au fort de Brégançon. Le président français a prôné un rapprochement entre l'Union européenne et la Russie. 

En geste symbolique, il a annoncé qu'il se rendrait à Moscou en mai 2020 pour assister aux célébrations du 75e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie. Réponse de Vladimir Poutine : "Je suis reconnaissant". Mais cela ne résume pas l'entretien entre les deux hommes qui n'a pas toujours été sur le même ton. 

En effet, Emmanuel Macron a exhorté le régime de Damas et son allié russe à respecter le cessez-le-feu dans la province d'Idleb (nord-ouest), cible de bombardements quasi quotidiens et où les forces gouvernementales avancent, après trois mois de combats acharnés. 

On ne veut pas du tout que des événements pareils se passent dans la capitale russe

Vladimir Poutine sur les "gilets jaunes"
Partager la citation

Interrogé sur la répression de manifestations en faveur de la démocratie ces dernières semaines en Russie, le maître du Kremlin a riposté en renvoyant aux violences qui ont émaillé le mouvement de protestation des "gilets jaunes" en France à la fin de l'année dernière et au printemps. 

À lire aussi
Fusil de chasse (illustration) Gilets jaunes
Provence-Alpes-Côte d'azur : il tire un coup de feu à un barrage des "gilets jaunes"

"Ce genre de situation ne se passe pas qu'en Russie. Je suis invité par le président français et je suis un peu mal à l'aise en évoquant ce sujet. Mais nous savons ce qui s'est passé pendant les manifestations des 'gilets jaunes', où - selon notre décompte - il y a eu onze personnes tuées et 2.500 blessées, dont 2.000 policiers. On ne veut pas du tout que des événements pareils se passent dans la capitale russe", a-t-il répondu. 

"Nous ne voulons pas d'une situation similaire" à celle qui a récemment prévalu à Paris, a lancé Vladimir Poutine, dans une de ces piques dont il est coutumier dans l'adversité, assurant que les autorités russes agiraient pour que les manifestations d'opposants à Moscou restent dans le "cadre de la loi". 

Cette attaque n'est pas restée sans réponse du côté d'Emmanuel Macron : "La France a toujours respecté non seulement sa Constitution, ses droits et ceux du Conseil de l'Europe (...) En France, c'est pour ça que je le dis clairement comparaison ne vaut pas raison, ceux qui ont manifesté se sont présentés librement aux élections (...) Je souhaite qu'ils s'expriment comme ça librement parce que ça réduit la conflictualité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Vladimir Poutine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants