10 min de lecture Attaque à Strasbourg

Fusillade à Strasbourg : au moins trois morts et douze blessés

Mardi 11 décembre, un homme "fiché S", âgé de 29 ans, a ouvert le feu dans le centre-ville de Strasbourg, faisant au moins trois morts et douze blessés, selon un bilan provisoire. L’individu, blessé, est toujours recherché. Une enquête a été ouverte par la section antiterroriste de Paris.

>
Regardez RTL en direct et en vidéo Crédit Image : PATRICK HERTZOG / AFP | Durée : |
Paul Véronique
Paul Véronique
avec Sylvain Zimmermann et Leia Hoarau

Une fusillade a eu lieu dans le centre-ville de Strasbourg ce mardi 11 décembre aux alentours de 20 heures. Un individu armé est entré dans le périmètre du marché de Noël et a ouvert le feu sur plusieurs personnes. Selon un bilan provisoire, la fusillade a fait 3 morts et 12 blessés dont 6 en urgence absolue. Un point de regroupement des victimes est installé place Kléber.

Le "plan blanc" a été déclenché dans les hôpitaux de Strasbourg. Cela permet de déprogrammer des activités non-indispensables, d'ouvrir des lits supplémentaires et de renforcer les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté. Sur Twitter, la préfecture appelle la population à garder son calme. La mairie demande aussi aux habitants de rester confinés chez eux.

L'assaillant est fiché S, d'après la préfecture de la région Grand-Est et du Bas-Rhin. Selon nos informations, le Raid se trouve sur place. Le président de la République, Emmanuel Macron est informé de la situation en temps réel, a indiqué l'Élysée. Le chef de l'État a par ailleurs demandé au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, de se rendre sur place.

Suivez notre direct

05h57 - Merci d'avoir suivi ce live. Suivez l'évolution de la situation à Strasbourg dans cet article.

05h52 - Un conseil restreint de défense aura lieu ce mercredi, à l'issue du Conseil des ministres qui devrait débuter à 10 heures à l'Élysée.

05h42 - Le marché de Noël et les musées de Strasbourg seront fermés ce mercredi.

05h15 - Le suspect a pris la fuite à bord d'un taxi. Le chauffeur a indiqué que le tireur est blessé au bras, ont confirmé les services de police à RTL.

4h50 - Le quotidien Les Dernières Nouvelles d'Alsace ne sera pas en kiosque mercredi car les ouvriers qui impriment le journal n'ont pas pu accéder aux rotatives en raison de la fusillade de Strasbourg mardi soir.

4h40 - La ville de Strasbourg sera quadrillée par les forces de l'ordre mercredi : police nationale, forces mobiles et soldats de la force Sentinelle.

4h20 - Les manifestations seront interdites jusqu'à nouvel ordre sur l'ensemble du territoire de la ville pour permettre la pleine mobilisation des forces de l'ordre. Un arrêté préfectoral vient d'être publié.

À lire aussi
Cherif Chekatt est le principal suspect de l'attentat à Strasbourg du 11 décembre 2018 Attaque à Strasbourg
Attentat de Strasbourg : Chérif Chekatt avait prévu son attaque de longue date

4h10 - La préfecture du Bas-Rhin signale que le point de regroupement des victimes installé place Kleber a été levé en milieu de soirée après une prise en charge et orientation de l'ensemble des victimes vers les centres hospitaliers de Strasbourg.

3h52 - Les écoles, collèges et lycées de Strasbourg seront ouverts mercredi. Les parents qui le souhaitent pourront garder leurs enfants chez eux, a précisé Christophe Castaner.

3h40 - Levée du confinement au Parlement européen. Des députés européens, confinés depuis le début de la soirée dans le bâtiment après la fusillade qui a ensanglanté le Marché de Noël de la ville, ont commencé à évacuer les lieux.

3h19 - Une cellule de crise interministérielle d'aide aux victimes a été mise en place. Les victimes physiques ou psychologiques, à la recherche d'un proche, peuvent contacter la cellule de crise interministérielle d'aide aux victimes au : 01 43 17 43 17.

3h01 - Sur certains groupes Facebook de "gilets jaunes", plusieurs théories du complot circulent. Des membres du mouvement s'étonnent de voir un attentat se dérouler à quelques jours d'un possible act V.

2h33 - L’ensemble des marchés de Noël se déroulant en France feront l’objet d’une protection renforcée.

2h25 - La France passe en posture "urgence attentat", annonce le ministre de l'Intérieur. 350 personnes sont mobilisées sur le terrain pour arrêter l'assaillant, deux hélicoptères sont déployés, ainsi que le raid, la BRI, les soldats de Sentinelle.

2h17 - Lors d'un point presse, Christophe Castaner a dévoilé les derniers éléments de l'enquête et rappelé le fil des événements. L'assaillant a "tiré dans la foule" vers 19h50. Entre 20h20 et 21 heures, l'individu a échangé des coups de feu avec les forces de police. L'homme blessé est toujours recherché.

01h55 - Le président de la République a exprimé son soutien aux habitants de Strasbourg sur Twitter. Le président de la République a écrit le message suivant : "Solidarité de la Nation tout entière pour Strasbourg, nos victimes et leurs familles".

01h40 - Emmanuel Macron a présidé pendant plus d'une heure une réunion de crise au ministère de l'Intérieur après la fusillade mardi à Strasbourg. Le président de la République a effectué "un point de situation", en présence du Premier ministre Edouard Philippe, du secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nunez, d'Agnès Buzyn (Santé) et de Florence Parly (Défense).

1h30 - Certains taxis de Strasbourg ont offert des courses à des personnes en raison de la situation.

1h15 - Sur Twitter, le maire de Strasbourg Roland Ries annonce que "tous les spectacles prévus dans les équipements culturels strasbourgeois" seront annulés mercredi. Un registre de condoléances sera disponible à l'Hôtel de Ville. Les drapeaux seront mis en berne demain.


01h05 - Les spectateurs confinés dans la salle multi-sport du Rhenus, qui assistaient à un match de basket de l’équipe de Strasbourg, ont entonné La Marseillaise en soutien aux victimes de l'attaque et aux forces de l’ordre.

01h00 - Selon nos informations, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner prendra la parole à 1h30 depuis la préfecture accompagné de Rémy Heitz, procureur de Paris. 

00h54 - Selon le maire de Strasbourg Roland Ries, quatre morts sont à déplorer dans l'attaque.

00h50 - Emmanuel Macron se trouve actuellement au centre interministériel de crise pour suivre l'évolution de la situation.

00h40 - Le centre-ville de Strasbourg a été entièrement bouclé par les forces de l'ordre, ainsi que les accès à l'autoroute A35.

00h44 - Selon le maire de Strasbourg Roland Ries, interrogé par BFMTV, l'assaillant n'a toujours pas été localisé.

00h35 - "Choqué et attristé par la terrible attaque à Strasbourg. Mes pensées vont à toutes les personnes touchées et aux Français", a réagi la première ministre britannique Theresa May sur Twitter.

00h28 - À la suite de l'attaque, les accès à l'A35 sont coupés (Nord et Sud), tout comme l'accès à la RN4 vers Khel, indique le préfecture.

00h20 - Emmanuel Macron se rend dans la cellule de crise interministérielle de Beauvau activée au ministère de l'Intérieur. "Le Président de la République effectuera un point de situation en présence du Premier ministre, de Laurent Nunez, d'Agnès Buzyn et de Florence Parly", a indiqué la présidence. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner sera également en liaison avec la cellule de crise depuis Strasbourg, où il s'est rendu, a-t-on précisé de même source.

00h15 - Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est arrivé à Strasbourg, avec le procureur de la République de Paris.

00h12 - Facebook a activé son "Safety Check", pour permettre aux personnes présentent à proximité du lieu de l’attaque de signaler qu’elles sont en sécurité.

00h05 - "Toutes nos pensées vont vers les victimes de la tuerie islamiste de Strasbourg et leurs proches", fait savoir Marine Le Pen.

23h55 - "Dans ces moments-là tout s’arrête. Nous sommes un peuple. Nous sommes une nation. Nous sommes ensemble la République face aux assassins", a déclaré le Premier secrétaire du PS Olivier Faure.

23h48 - Plusieurs élus ont exprimé leur solidarité avec les Strasbourgeois dans cette épreuve. Notamment la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui exprime son "soutien" sur Twitter.

"Toutes mes pensées aux victimes, à leurs proches et aux blessés de l’attentat", indique également le président des Républicains, Laurent Wauquiez sur Twitter.

"L'horreur et la lâcheté ont frappé Toute mon affection et ma solidarité aux victimes et leurs familles ainsi qu'aux strasbourgeois sous le choc", a aussi exposé sur Twitter Alexis Corbière le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon.

23h40 - Édouard Philippe active la cellule interministérielle de crise. Le chef du gouvernement "a décidé du déclenchement de la cellule interministérielle de crise afin de réunir les ministères et les services concernés pour le suivi et la gestion de la fusillade de Strasbourg", a indiqué Matignon à l'AFP. 

23h33 - Un nouveau bilan de la préfecture fait état de 2 morts et 12 blessés dont 6 graves et 6 légers.

23h29 - Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, exprime sur Twitter ses condoléances "aux familles et aux proches des victimes de l’attaque". "Tout mon soutien à nos compatriotes strasbourgeois et aux forces de sécurité mobilisées", ajoute-t-il.

23h22 - Une opération est toujours en cours dans le quartier de Neudorf.

23h15 - L'assaillant devait être interpellé mardi matin par les gendarmes dans le cadre d'une enquête pour tentative d'homicide, de source proche du dossier.
23h09 - Le Parlement européen reste bloqué. Le personnel est toujours confiné dans une salle.

Le Parlement européen a été bouclé . Crédits : Jean-Christophe VERHAEGEN / AFP | Date : 11/12/2018
2 >
Le Parlement européen a été bouclé . Crédits : Jean-Christophe VERHAEGEN / AFP | Date : 11/12/2018
Au sein du Parlement européen, certains députés sont coincés avec leur équipe. Crédits : Alex PIGMAN / AFP | Date : 11/12/2018
1/1

23h00 - Voici à 23h ce que l'on sait de attaque dans le centre-ville de Strasbourg.

22h57 - L'Assemblée nationale a exprimé mardi soir sa solidarité avec les victimes de l'attaque dans le centre-ville de Strasbourg, en marge de l'examen du projet de réforme de la Justice. "Je voudrais avec les collègues adresser la solidarité de l'Assemblée nationale aux habitants de la ville de Strasbourg qui sont victimes ce soir d'une attaque qui a fait plusieurs morts et plusieurs blessés", a déclaré le député du Haut-Rhin Olivier Becht (UDI), originaire de Strasbourg.

22h48 - Le tireur devait être interpellé mardi matin par les gendarmes, selon une source proche du dossier.
22h43 - Sébastien, un témoin qui se trouvait dans l’hyper centre raconte à RTL la scène à laquelle il a assisté. "J’étais sur mon ordinateur et j’ai entendu quelques coups de feu (…) Il y a eu une première série de plusieurs tirs, puis encore d’autres séries", relate-t-il à notre antenne. "De voir le policier, arme au poings, caché derrière un mur, dire aux gens de se cacher, j’ai compris qu’il y avait quelque chose qui était en train de se passer".

>
Fusillade à Strasbourg : "Il y a eu une première série de plusieurs tirs", rapporte un témoin Crédit Média : Arnaud Tousch | Durée : | Date :

22h34 - Selon le dernier bilan provisoire de la préfecture, la fusillade a fait 2 morts et 11 blessés dont 7 graves et 4 légers.Un point de regroupement des victimes est installé place Kléber.

22h26 - Selon nos informations, le Raid se trouve sur place.

22h22 - Le tireur est fiché S, selon la préfecture. Il serait âgé de 29 ans.

22h18 - Le Parlement européen a été fermé, d'après le directeur de la communication de l'institution européenne. "Personne peut le quitter jusqu’à nouvel ordre. Députés et personnel ont reçu des mails ou SMS leur indiquant de rester à l’abri", indique-t-il sur Twitter.

22h15 - Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner se rend actuellement à Strasbourg. Le secrétaire d'État Laurent Nuñez va suivre la situation depuis la cellule de crise du ministère de l'Intérieur.

22h07 - Un échange de coups de feu a lieu dans le quartier où l'assaillant est retranché. Il aurait par ailleurs été blessé précédemment par des militaires de l'opération Sentinelle avant de prendre la fuite.

22h03 - La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit l'enquête sur la fusillade qui s'est déroulé dans le centre ville de Strasbourg.

21h56 - Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a fait un rapide point devant la presse. Il a évoqué une "opération en cours", sans donner plus d'éléments sur ce point. Selon le ministre de l'Intérieur, l'auteur présumé de la fusillade "est connu pour des faits de droit commun".

21h53 - Un nouveau bilan fait maintenant était de 2 morts et 11 blessés en urgence absolue. La piste terroriste est "évoquée" par les services de police et la préfecture.

21h50 - La situation est en cours d'évaluation par le parquet antiterroriste en lien avec le parquet de Strasbourg.

21h48 - Une cellule d'information du public (CIP) est ouverte : 0 811 000667.

21h42 - Emmanuel Macron a écourté une réunion avec les parlementaires de la majorité à l'Élysée suite aux "événement survenus à Strasbourg" et a souhaité que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner se rende sur place. "Le Président de la République est informé en temps réel des événements survenus à Strasbourg", ajoute l'Élysée.

21h40 - L'auteur des faits a été "identifié" et est "activement recherché", indique la préfecture.

21h38 - Le bilan s'alourdit encore et fait état d'un mort et dix blessés, selon la préfecture.

21h31 - D'après un nouveau bilan de la préfecture, le bilan est d'un mort et huit blessés.

21h25 - Le "plan blanc" a été déclenché dans les hôpitaux de Strasbourg. Cela permet de déprogrammer des activités non-indispensables, d'ouvrir des lits supplémentaires et de renforcer les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté. Tous les professionnels de l'établissement de soin sont alors impliqués.

21h20 - Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner a été informé de la situation et se trouve actuellement au centre de veille du ministère de l'intérieur avec son secrétaire d'État Laurent Nuñez. "Nos services de sécurité et secours sont mobilisés", indique-t-il sur Twitter.

21h15 - Les personnes se trouvant dans le secteur du Neudorf et du parc de l'Etoile "doivent rester confinées", indique la préfecture de la région Grand-Est et du Bas-Rhin, sur Twitter.

21h08 - "Evénement grave en cours dans le centre de Strasbourg. Dans l'immédiat, merci de rester chez vous. Mes premières pensées vont aux victimes", déclare le maire de Strasbourg Roland Ries sur Twitter.

21h04 - La fusillade a fait un mort et six blessés selon un premier bilan de la préfecture. Le tireur est toujours en fuite.

21h00 - Alain Fontanel, le premier adjoint au maire de Strasbourg, joint par RTL explique qu'il y a pour l'instant "beaucoup d’informations contradictoires". "Je pense qu’il faut rester très prudent. Je ne veux pas donner de chiffre ou de précisions à ce stade. L’enjeu c’est les secours et la poursuite du tireur", indique-t-il.

20h50 - La préfecture de la région Grand-Est et du Bas-Rhin demande aux habitants d'éviter le secteur de l'hôtel de police.

20h42 - Une fusillade a éclaté à Strasbourg, dans le secteur du marché de Noël, peu après 20 heures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attaque à Strasbourg Strasbourg Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795892874
Fusillade à Strasbourg : au moins trois morts et douze blessés
Fusillade à Strasbourg : au moins trois morts et douze blessés
Mardi 11 décembre, un homme "fiché S", âgé de 29 ans, a ouvert le feu dans le centre-ville de Strasbourg, faisant au moins trois morts et douze blessés, selon un bilan provisoire. L’individu, blessé, est toujours recherché. Une enquête a été ouverte par la section antiterroriste de Paris.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/fusillade-dans-le-centre-ville-de-strasbourg-plusieurs-blesses-7795892874
2018-12-11 20:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8dCHDGI1-BMq8V5jM2v9DA/330v220-2/online/image/2018/1211/7795894151_une-fusillade-a-eclate-dans-le-centre-ville-de-strasbourg-le-11-decembre-2018.jpg