2 min de lecture Yvelines

Enseignant décapité : Macron dénonce un "attentat terroriste islamiste caractérisé"

"Ils ne nous diviseront pas", a martelé le chef de l'État lors de son allocution à Conflans-Sainte-Honorine, où un enseignant a été décapité ce vendredi 16 octobre.

Le président Emmanuel Macron, le 16 octobre 2020.
Le président Emmanuel Macron, le 16 octobre 2020. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / POOL / AFP
Marie Gingault et AFP

Ce vendredi 16 octobre, le président de la République s'est rendu à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, où un professeur d'histoire a été décapité aux alentours de 17 heures ce même jour. Emmanuel Macron a qualifié cet acte d'"attentat terroriste islamiste".

"Tous et toutes nous ferons bloc. Ils ne passeront pas. L'obscurantisme et la violence qui l'accompagne ne gagneront pas. Ils ne nous diviseront pas. C'est ce qu'ils cherchent et nous devons nous tenir tous ensemble", a martelé le chef de l'État, qui s'est rendu sur les lieux de l'attaque ce vendredi soir. Emmanuel Macron a également affirmé que "la nation toute entière sera là à leurs côtés, aujourd'hui et demain pour les protéger et les défendre".


Avant sa courte allocution, le président s'est entretenu pendant près d'une heure avec les professeurs du collège Bois d'Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, où enseignait la victime. "Un de nos concitoyens a été assassiné aujourd'hui parce qu'il enseignait, parce qu'il a prôné à des élèves la liberté d'expression, la liberté de croire et de ne pas croire. Notre compatriote a été lâchement attaqué, a été la victime d'un attentat terroriste islamiste caractérisé", a déclaré Emmanuel Macron visiblement ému et tendu.

Ce terroriste a voulu abattre la République dans ses valeurs

Le président de la République - Emmanuel Macron
Partager la citation

Le président de la République a salué "tous les enseignants de France", en affirmant "que nous sommes avec eux, que la nation toute entière sera là, à leurs côtés, aujourd'hui et demain, pour les protéger et les défendre, leur permettre de faire leur métier qui est le plus beau qui soit : faire des citoyens libres". Ainsi, Emmanuel Macron a appelé "l'ensemble de nos compatriotes à faire bloc, à être unis, car nous sommes d'abord et avant tout des citoyens unis par des mêmes valeurs, une histoire : cette unité est indispensable".

À lire aussi
Le pédopsychiatre Marcel Rufo livre ses conseils pour parler de l'assassinat de Samuel Paty aux enfants. terrorisme
Assassinat de Samuel Paty : comment en parler aux enfants ?

"Il n'y a pas de hasard si, ce soir, c'est un enseignant que ce terroriste a abattu, parce qu'il a voulu abattre la République dans ses valeurs, les Lumières, la possibilité de faire de nos enfants, d'où qu'ils viennent, qu'ils croient ou qu'ils ne croient pas, quelle que soit leur religion, d'en faire des citoyens libres", a déclaré le chef de l'État, accompagné par Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur et Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation. 

"C'est la République qui est attaquée" avec "l'assassinat ignoble de l'un de ses serviteurs", a pour sa part réagi Jean-Michel Blanquer, sur Twitter avant d'ajouter que "Notre unité et notre fermeté sont les seules réponses face à la monstruosité du terrorisme islamiste. Nous ferons face". 

L'enquête a été confiée au parquet national antiterroriste

Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime, qui enseignait l'histoire au collège, avait récemment montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. Le professeur a été décapité aux alentours de 17 heures ce vendredi, près du collège du Bois d'Aulne, où il exerçait. 

Son agresseur présumé a été abattu par la police dans la ville voisine d'Éragny, dans le Val-d'Oise. L'enquête, ouverte pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a été saisie par le parquet national antiterroriste (Pnat).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yvelines Meurtre Réactions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants