1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Disparition d'Estelle Mouzin : son père réclame un pôle de juges spécialisés dans les cold cases
2 min de lecture

Disparition d'Estelle Mouzin : son père réclame un pôle de juges spécialisés dans les cold cases

Éric Mouzin, père d'Estelle disparue il y a 19 ans, a rappelé samedi son souhait de voir la création d'un pôle de juges spécialisés dans les crimes non élucidés

Éric Mouzin, le père d'Estelle Mouzin, disparue en 2003
Éric Mouzin, le père d'Estelle Mouzin, disparue en 2003
Crédit : Thomas Samson / AFP
Éric Mouzin est l'invité RTL du Week-End samedi 8 janvier 2022
09:29
Thibault Nadal & AFP

19 ans. Le 9 janvier 2003, Estelle Mouzin, neuf ans à l'époque disparaissait, sans que son corps n'ait, depuis, été retrouvé. Le père d'Estelle, Éric Mouzin a réaffirmé ce samedi sa volonté de créer un pôle de juge spécialisés dans les "cold cases" (affaires gelées).

Sur RTL, le père d'Estelle déplore que les 26 propositions du groupe de travail "cold cases" "n'aient jamais été entendus par le ministère de la Justice". "Quand je lis l'article 8 de la loi de confiance dans l'institution judiciaire, je ne retrouve aucune proposition du groupe de travail", avant de préciser que ce n'est pas l'absence de ces propositions qui le chagrinent le plus : c'est "que le groupe de travail ait déposé son travail au mois de mars 2021 et que le 9 janvier, c'est branle-bas de combat, il va falloir créer un groupe "cold cases", a-t-il expliqué.

Pour Éric Mouzin, les nombreux changements de juges dans cette affaire (8 au total) entravent les investigations. "Un nouveau juge est amené à intervenir sur un dossier qu'il ne connaît pas, nous trouvons cette situation inquiétante", a déclaré Éric Mouzin plus tard dans la journée, devant une quarantaine de personnes rassemblées dans la salle communale de Guermantes, après une marche en la mémoire d'Estelle.

Éric Mouzin a écrit à Éric Dupond-Moretti

Pour rappel, fin décembre, la juge Sabine Khéris, qui avait obtenu des avancées significatives dans le dossier Estelle Mouzin, a quitté son poste au tribunal judiciaire de Paris.

À écouter aussi

Éric Mouzin l'a confirmé. Il a écrit la semaine dernière au Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti. Dans ce courrier qu'a pu consulter l'AFP, il redoute "un nouveau gâchis" et réitère son souhait de voir la création d'un pôle de juges spécialisés dans les "cold cases", soit les crimes non élucidés.  "La création de ce pôle aurait dû être anticipée depuis très longtemps. Aujourd'hui ce pôle n'existe pas même si la loi prévoit sa création", a-t-il défendu pendant la conférence de presse.

Succédant dans cette affaire à sept autres magistrats, la juge Kheris avait réussi en mars 2020 à faire reconnaître au tueur en série Michel Fourniret son rôle dans la mort de l'enfant. Condamné à la perpétuité incompressible pour les meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes entre 1987 et 2001, Michel Fourniret est mort à 79 ans à Paris le 10 mai 2021.

"Nous savons que Madame Khéris souhaite rejoindre ce pôle", a déclaré Didier Seban, l'un des avocats de la famille. "Pour nous, ce serait la meilleure situation". "On n'est pas dans un dossier normal, il faut se donner les moyens et assurer la continuité du travail déjà effectué", a soutenu l'avocat.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/