1 min de lecture Faits divers

Disparition d'Estelle Mouzin : Michel Fourniret aurait reconnu avoir tué la fillette

Entendu par la juge Sabine Kheris au tribunal judiciaire de Paris dans le cadre de l'enquête ouverte sur le meurtre d'Estelle Mouzin, Michel Fourniret aurait reconnu ce jeudi 5 mars avoir tué la fillette disparue le 9 janvier 2003 à Guermantes.

Michel Fourniret, le 30 avril 2008
Michel Fourniret, le 30 avril 2008 Crédit : ALAIN JULIEN / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

C'est peut-être l'épilogue d'une des affaires criminelles les plus mystérieuses en France. Le tueur en série Michel Fourniret aurait reconnu ce jeudi 5 mars avoir tué la fillette disparue le 9 janvier 2003, alors qu'elle était âgée de 9 ans. 

Selon les informations du Point, c'est alors qu'il était entendu par la juge Sabine Kheris au tribunal de Paris que celui qui est surnommé "l'ogre des Ardennes" aurait reconnu le meurtre de la fillette. On ne sait pas pour l'instant s'il a fourni des indications sur le lieu du corps ou sur les conditions du meurtre. 

Michel Fourniret avait été mis en examen à la fin du mois de novembre 2019 pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" dans l'affaire Mouzin, à la suite des révélations de son ex-femme, Monique Olivier. 

Pour Monique Olivier, Michel Fourniret avait bien tué Estelle Mouzin

Richard Delgenes, l'avocat de Monique Olivier à RTL le 24 janvier dernier.
Partager la citation

À nouveau entendue ce vendredi 24 janvier lors d'une audition qui a duré 6 heures, l'ex-femme de Michel Fourniret a livré des détails. "Elle a indiqué que pour elle, Michel Fourniret avait bien tué Estelle Mouzin pour trois raisons", avait expliqué à RTL Richard Delgenes, l'avocat de Monique Olivier. 

À lire aussi
Natacha Noiville, originaire de l'Aude, est portée disparue depuis le 14 mai. faits divers
Aude : appel à témoins lancé pour retrouver Natacha, 16 ans

"La première selon elle, c'est qu'elle avait le profil type des sujets que recherchait Michel Fourniret. Deuxièmement elle a confirmé qu'effectivement il lui avait demandé de passer un appel à son fils Jean-Christophe le jour de la disparition d'Estelle Mouzin", a expliqué l'avocat. "Troisièmement surtout, elle pense que Michel Fourniret a effectué des repérages, repéré une ou deux jeunes filles dans les semaines ou jours qui précèdent l'enlèvement d'Estelle Mouzin", avait détaillé l'avocat de Monique Olivier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Disparition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants