1 min de lecture Faits divers

Compiègne : des policiers et pompiers pris à partie devant un lycée, un blessé

Des échauffourées ont eu lieu ce lundi 9 novembre au matin à l'heure de la rentrée à Compiègne devant le lycée Mireille Grenet. Un pompier a été blessé et une voiture de police a failli être retournée.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Compiègne : des policiers et pompiers pris à partie devant un lycée, un blessé Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Vincent Serrano/RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Serrano
édité par Paul Turban

Des lycéens ont organisé ce lundi 9 novembre au matin un "blocus" devant le lycée Mireille Grenet, dans le sud de Compiègne (Oise). Des feux ont été allumés avec des palettes et dans des poubelles. Sur place à la mi-journée, le lycée porte encore les stigmates des événements. Des restes de poubelles calcinés jonchent la route et les grilles sont noircies par les flammes. Un pompier a été légèrement blessé à l'avant-bras par des tirs de mortier et une voiture de police a failli être renversée

En effet, les pompiers et policiers ont été appelés pour éteindre les débuts d'incendie. Lorsqu'ils sont sortis de leurs véhicules, ils ont reçu des jets de pierre. Les policiers ont laissé leur véhicule : c'est là que des jeunes ont tenté de retourner la voiture avant d'en caillasser le pare-brise. 

Pierre-Louis, élève de 1ère, décrit un "champ de bataille". "Il y avait moitié de gens du lycée et moitié de gens pas du lycée", estime-t-il au micro de RTL. "C'est plus honteux que marquant", estime-t-il. La préfecture de l'Oise a annoncé sur Twitter des "dégâts matériels importants et inadmissibles". Les forces de l'ordre ont procédé à "4 interpellations"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Compiègne Oise
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants