1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Charente-Maritime : un enfant de deux ans disparaît et passe la nuit caché dans un champ
1 min de lecture

Charente-Maritime : un enfant de deux ans disparaît et passe la nuit caché dans un champ

Un petit garçon de deux ans a disparu toute la nuit du vendredi au samedi 20 juin à Saint-Quantin-de-Rançanne. Il a expliqué qu'il s'était perdu et qu'il avait passé la nuit caché dans un champ.

Un gendarme (illustration)
Un gendarme (illustration)
Florise Vaubien

Alors que sa famille passait le week-end à Saint-Quantin-de-Rançanne (Charente-Maritime) avec une vingtaine de proches dans une grande demeure, un petit garçon de deux ans a disparu toute la nuit du vendredi au samedi 20 juin. De quoi donner des sueurs froides et faire redouter le pire à sa famille.

Vendredi soir, vers 19h30 les parents s'aperçoivent de la disparition du petit, qui jouait quelques minutes plus tôt dans le jardin de la maison. Un chien "est rentré seul quelques instants plus tard". Tout le monde se lance alors à sa recherche, en vain. Les gendarmes de la compagnie de Jonzac sont alors alertés vers 20 heures. Ils se mobilisent rapidement : une quarantaine d’habitants et une quinzaine de militaires viennent en renfort pour les aider. 

Mais l'enfant reste introuvable. Une équipe cynophile de Poitiers et un hélicoptère de la gendarmerie sont finalement déployés, rapporte Ouest-France. "À 2 heures du matin, on n'avait toujours aucune trace du petit. Forcément, on a commencé à étudier la piste d'un enlèvement et à redouter cette hypothèse. D'autant que des témoins ont expliqué avoir vu le petit sur la route, avec le petit chien…", a expliqué le commandant de la compagnie au Parisien

"Ce n'est finalement qu'à 8 heures du matin le lendemain que des gendarmes ont retrouvé l’enfant, seul, à la sortie du village" : le petit a expliqué aux militaires qu’il avait suivi le chien avant de se perdre et de passer la nuit caché dans un champL'enfant, en bonne santé, a été transporté à l’hôpital et ne semblait pas traumatisé par sa mésaventure.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/