2 min de lecture Faits divers

Bouches-du-Rhône : deux corps retrouvés calcinés dans une voiture

"Ce sont des faits qui semblent relever du domaine de la criminalité traditionnelle marseillaise", souligne Achille Kiriakides, le procureur d'Aix-en-Provence qui soupçonne un règlement de comptes.

Autoroute A55 près de Marseille
Autoroute A55 près de Marseille Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

C'est une découverte macabre qui a été faite dans la nuit de lundi à mardi 29 décembre. Deux corps calcinés ont été retrouvés dans une voiture en feu près de l'A55 sur la commune des Pennes-Mirabeau, à quelques kilomètres de Marseille. Selon des sources policières et judiciaires, il pourrait s'agir d'un règlement de comptes. 

Vers 4h30 cette nuit, des employés de la CRS autoroutières sont alertés d'un véhicule en feu dans un passage de service situé sous l'A55. À l'intérieur de la voiture, deux corps. L'un a été retrouvé sur le siège passager de la voiture de la marque Audi tandis que le second était dans le coffre. 

Pour l'heure les identifications des deux victimes n'a pas encore été réalisée. En raison de l'état des corps, presque carbonisés, leur sexe n'a pas non plus encore été établi a précisé la police judiciaire de Marseille, qui a été saisie de ce dossier par le parquet d'Aix-en-Provence. Ces éléments viennent confirmer l'information initiale du quotidien La Provence

Le mode opératoire dit du "barbecue marseillais"

"Ce sont bien sûr des faits qui font penser à un règlement de comptes", s'accordent la PJ et le parquet d'Aix-en-Provence, qui pourrait transférer ce dossier dans la matinée au procureur de la République de Marseille et à la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée).

À lire aussi
Grégory Villemin avait été retrouvé dans la Vologne, le 16 octobre 1984 justice
Affaire Grégory : son père Jean-Marie Villemin sort du silence et espère "la vérité"

Même son de cloche du côté d'Achille Kiriakides, le procureur d'Aix-en-Provence : 
"Ce sont des faits qui semblent relever du domaine de la criminalité traditionnelle marseillaise", a-t-il souligné. Selon un décompte de la Préfecture de police, si ces deux homicides se révèlent être un règlement de comptes, cela porterait à 12 le nombre de décès dans ce type d'événements en 2020 dans les Bouches-du-Rhône.

Afin de marquer les esprits et d'effacer leurs traces, les agresseurs utilisent le mode opératoire dit du "barbecue marseillais" lors des règlements de comptes. En juin dernier, un jeune homme avait été retrouvé criblé de balles de Kalachnikov et carbonisé au volant de sa voiture dans une cité du nord de la cité phocéenne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Bouches-du-rhône Décès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants