2 min de lecture Doubs

Besançon : 15 personnes mises en examen pour trafic de stupéfiants

Quinze personnes suspectées d'être impliquées dans les règlements de comptes armés, liés au trafic de stupéfiants, dans la ville de Besançon, ont été mises en examen.

Différentes drogues (illustration)
Différentes drogues (illustration)
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Une mère de famille et sept hommes âgés de 18 ans à 25 ans ont été placés en détention provisoire, alors que sept autres personnes ont été placées sous contrôle judiciaire, a indiqué le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux, lors d'une conférence de presse vendredi 13 mars.

Les quinze suspects, mis en examen pour "tentative d'assassinat, association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants et non justification de ressources", avaient été interpellés en début de semaine."Ce coup de filet a été déterminant dans l'avancée de l'enquête" portant sur "tous les coups de feu tirés du 21 novembre 2019 au 6 mars 2020 à Planoise", quartier en proie à "une guerre de clans entre deux équipes qui se disputent un territoire de revente de produits stupéfiants".

"Il n'est plus possible de constater que des enfants de 13, 14 ou 15 ans sont sur des places de deal en train de revendre des produits stupéfiants, sans s'interroger sur la responsabilité pénale de leurs parents", a souligné le magistrat. Selon lui, "certaines familles ont basculé dans leur globalité dans la délinquance".

Certaines familles ont basculé dans leur globalité dans la délinquance

Étienne Manteaux
Partager la citation

Trois individus d'origine parisienne ont été retrouvés avec une arme de poing et des munitions 9 millimètres, comparables à celles utilisées pour abattre dimanche 8 mars un homme de 23 ans à Besançon. "Il pourrait s'agir des auteurs" de cet assassinat qui a également fait un blessé, mais ce n'est qu'une "piste de travail", a noté le procureur.

À lire aussi
Un camion de pompiers (illustration) faits divers
Doubs : victimes d'agression sexuelle, des sapeurs-pompiers déposent plainte

Quelque trois kilos d'héroïne, un kilo de cocaïne, des munitions létales et des presses pour confectionner la drogue ont par ailleurs été saisis, a ajouté Étienne Manteaux. Des armes, 25.000 euros en petites coupures et une voiture volée en région parisienne, contenant un gyrophare, des gilets pare-balles et des brassards de police ont aussi été retrouvés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Doubs Drogue Mise en examen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants