1 min de lecture Justice

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : 4 nouveaux suspects interpellés

Le vendredi 25 septembre, Zaheer Hassan Mahmoud, s'en prenait aux anciens locaux de Charlie Hebdo armé d'un couteau. Quatre connaissances de l'assaillant ont été interpellées cette semaine, l'un d'entre eux se trouve déjà en détention provisoire.

L'attaque à l'arme blanche de ce vendredi 25 septembre 2020 a eu lieu devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, où se trouve l'agence Premières Lignes. Crédit : Alain JOCARD / AFP
Alice Moreno
et Nicolas Barreiro

Dans l'enquête sur l'attentat perpétré devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, quatre nouveaux suspects ont été interpellés cette semaine en Gironde, dans le Calvados et en région parisienne. 

Ces individus sont des connaissances, des amis de l'auteur de l'attaquele Pakistanais Zaheer Hassan Mahmoud. Également d'origines pakistanaises, ils sont âgés de 17 à 21 ans et ont échangé des messages avec l'assaillant, en amont de son passage à l'acte. Des messages "d'approbation, d'incitation", selon une source proche du dossier, qui ont permis de les identifier. Deux ont été arrêtés en Gironde, un troisième à Caen et le dernier en région parisienne. "Ils partagent son idéologie et l'un d'entre eux a exprimé sa haine de la France quelques jours avant l'action", a précisé l'une des sources proches.

L'un d'entre eux, qui avait déjà été entendu au début de l'enquête, a été mis en examen mercredi dernier pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et placé en détention provisoire. Les trois autres sont présentés ce vendredi 18 décembre à un juge d'instruction en vue de leurs mises en examen. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Couteau Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants