2 min de lecture Justice

Affaire Lambert : la menace de poursuites pour meurtre, "délirante" pour son neveu

INVITÉ RTL - François Lambert, neveu de Vincent Lambert, réagit à la décision de la Cour de cassation, qui ouvre la voie à un nouvel arrêt des traitements de son oncle tétraplégique.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Affaire Vincent Lambert : la menace de plainte pour meurtre, "délirante" pour son neveu Crédit Image : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Joanna Wadel

C'est une décision majeure pour le sort de Vincent Lambert qu'a rendu la Cour de cassation ce vendredi 28 juin en ouvrant la voie à un nouvel arrêt des traitements de l'ex-infirmier de 42 ans. La haute juridiction a cassé la décision de la cour d'appel de Paris qui, le 20 mai, avait ordonné la reprise de son hydratation et de son alimentation.

Invité de RTL soir, François Lambert, le neveu de Vincent qui s'était opposé à la reprise des traitements, se dit serein : "C'est pas vraiment un soulagement", affirme ce dernier, car "On savait que l'arrêt de la Cour d'appel de Paris était délirant", poursuit-il. 

Pour lui, la Cour de cassation a "compris qu'il y avait un enlisement qui était là depuis 2015" et a donc agi en conséquence. "Elle a mis les moyens pour aller très vite", explique François Lambert, relevant la rapidité inédite avec laquelle la plus haute juridiction s'est emparée du dossier pour rendre son arrêt en assemblée plénière

Quant aux menaces de poursuites pour "meurtre" brandies par les parents de Vincent Lambert, fermement opposés à l'arrêt des soins, le neveu de l'ancien infirmier n'est en rien surpris "C'est une certitude qu'ils vont le faire", dit-il, évoquant le "budget illimité" de ces derniers pour déposer d'autres plaintes. 

Vous imaginez 'meurtre avec préméditation' quand vous avez la Cour de cassation, le Conseil d'État (...) qui ont dit qu'il fallait arrêter les traitements (...) c'est quand-même assez délirant.

François Lambert
Partager la citation
À lire aussi
Un camion de pompiers (illustration) justice
Les infos de 18h - Un hacker dérobe 30.000 euros destinés à la famille d'un pompier décédé

"Vous imaginez 'meurtre avec préméditation' quand vous avez la Cour de cassation, le Conseil d'État, la Cour européenne des Droits de l'homme qui ont dit qu'il fallait arrêter les traitements de Vincent, c'est quand-même assez délirant.", ajoute le jeune homme pas encore trentenaire, dénonçant à nouveau l'acharnement des époux Lambert pour maintenir leur fils en vie. 

Le médecin de Vincent Lambert devrait agir "assez rapidement"

Concernant le médecin traitant de Vincent Lambert au CHU de Reims, François soutient ne pas avoir de ses nouvelles, "c'est quelqu'un d'extrêmement secret qui ne dit rien à son équipe, même à l'administration du CHU", indique-t-il. Mais il précise cependant que le médecin "excédé" et "fou de rage" après la reprise des traitements sera certainement favorable à l'arrêt de ceux-ci, qu'il mettra en oeuvre "assez rapidement".  

Enfin, François Lambert se projette après l'arrêt des soins : "C'est extrêmement violent d'en arriver à souhaiter que quelqu'un puisse partir pendant six ans avec des raisons pour le maintenir en vie qui sont totalement absurdes", explique-t-il, confiant s'être senti "apaisé" à la suite de la dernière décision prise en ce sens. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Vincent Lambert Décision de justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants