1 min de lecture Justice

Affaire Sarkozy : "Les enquêteurs ne sont pas sortis des clous", assure le patron du PNF

INVITÉ RTL - Jean-François Bohnert, le procureur de la République financier, a expliqué que les enquêteurs comme les magistrats ont suivi à la lettre la procédure dans l'affaire Sarkozy.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Affaire Sarkozy : "Les enquêteurs ne sont pas sortis des clous", assure le patron du PNF Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Florise Vaubien

Le parquet national financier (PNF) suscite bien des débats depuis plusieurs jours, alors que le tribunal a condamné lundi 29 juin François Fillon à cinq ans de prison dont deux ferme. Une occasion d'aborder à nouveau la gestion du dossier Nicolas Sarkozy. 

Certains accusent le parquet national financier d'agir sévèrement. La dernière illustration sur ses méthodes présumées contestables, c'est l'enquête sur l'affaire Sarkozy. Le PNF aurait tenté de démasquer la taupe ayant informé l'ancien président et son avocat qu'ils étaient sur écoute et pour le savoir, il aurait décortiquer les fadettes, les factures détaillées, d'une dizaine de ténors du barreaux. Une procédure secrète qui a duré six ans.

Le chef du parquet financier Jean-François Bohnert confirme que cette enquête préliminaire a bien existé, estimant que le terme "secret" n'est pas approprié. "En procédure française il n'y a pas d'enquête secrète. Les enquêtes sont toutes soumises au secret professionnel", indique-t-il. 

Et de renchérir : "Des investigations ont été menées mais (...) à aucun moment les magistrats et les enquêteurs (…) ne sont sortis des clous". Le PNF a fait "exploiter ces fadettes" parce qu'il était "à la recherche d'une fuite" et l'objectif était de travailler dans "une fonctionnalité de recherche et de faire la lumière" sur cette affaire, a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Justice française Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants