1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Delphine Jubillar : où en est l'enquête ?
2 min de lecture

Affaire Delphine Jubillar : où en est l'enquête ?

Alors que l'enquête piétine sur la disparition de Delphine Jubillar, les avocats de Cédric Jubillar, accusé du meurtre de sa femme, demandent sa remise en liberté.

La maison du couple Jubillar à Cagnac-les-Mines (Tarn), le 22 décembre 2020, peu après la disparition de Delphine Jubillar.
La maison du couple Jubillar à Cagnac-les-Mines (Tarn), le 22 décembre 2020, peu après la disparition de Delphine Jubillar.
Crédit : Fred SCHEIBER / AFP
Disparition de Delphine Jubillar : le point sur l'enquête
02:26
Patrick Isson - édité par Camille Guesdon

Cela fait près de deux mois et demi que Cédric Jubillar est incarcéré, placé en détention préventive. Il est accusé du meurtre de son épouse Delphine qui a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier. De nouveaux éléments troublants ont été révélés. Certains messages, au ton agressif et qui apparaissent pour le moins assez incompréhensibles, envoyés par Cédric Jubillar à des amis de Delphine, ont été retrouvés.
 
Après un hommage et une battue organisés au mois de mai dernier par les amies de Delphine, Cédric Jubillar, qui avait aussi participé aux recherches, a écrit à l'une des amies de Delphine : "Vous êtes pathétiques... vous êtes qu'une bande de dindes gloussant devant les caméras". Ces propos sont de nature à rendre la personnalité de Cédric Jubillar assez inquiétante.


Pour autant, cela peut apparaître un peu moins surprenant, quand on sait la tension qui existe entre les camps de Delphine et de Cédric, notamment sur les réseaux sociaux, où des internautes souvent anonymes ont directement menacé Cédric Jubillar. Une plainte a même été déposée par l'un de ses avocats pour qui le message de son client n'est qu'une réaction épidermique dans un climat parfois délétère. Mais cela dit, dans le meilleur des cas, ces mots de Cédric Jubillar sont extrêmement maladroits. 

Une deuxième demande de remise en liberté déposée

Incarcéré à l'isolement au centre de détention de Seysses, à côté de Toulouse, Cédric Jubillar se comporte bien et ne fait absolument pas parler de lui. Il est donc seul dans sa cellule et a droit à deux séquences d'une heure de sport par jour, marche ou jogging, dans une cour intérieure le matin, et musculation l'après-midi. Il ne reçoit aucune visite hormis celle de ses avocats. Son état d'esprit est qualifié de combatif, et il répond régulièrement à des courriers au sein desquels il se déclare plus que jamais innocent des faits qui lui sont reprochés.

Comme il n'y a pas d'éléments supplémentaires, les avocats de Cédric Jubillar considèrent que les charges qui pèsent contre lui restent beaucoup trop légères pour le maintenir en détention, que l'enquête piétine et qu'il n'y a toujours pas de scène de crime identifiée, pas de corps et aucun aveu.
 
À contrario, il y a toutes les raisons de penser que le juge des libertés ne changera pas de position, car justement aucun fait nouveau n'a été apporté à ce jour. Aujourd'hui, c'est une affaire qui conserve une importante part de mystère.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/