3 min de lecture Présidentielle américaine

Trump positif au Covid-19 : pourquoi est-ce un tournant de la campagne ?

ÉCLAIRAGE - La pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 200.000 morts aux États-Unis, se réinvite au cœur de la présidentielle, aux dépens de Donald Trump.

Donald Trump à la Maison-Blanche, le jeudi 1er octobre 2020.
Donald Trump à la Maison-Blanche, le jeudi 1er octobre 2020. Crédit : SAUL LOEB / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre Journaliste

C'est un nouveau rebondissement dans une campagne décidément bien mouvementée. Vendredi 2 octobre, Donald Trump a annoncé être positif au coronavirus, à la suite de la contamination d'une de ses proches conseillères : Hope Hicks. À 32 jours de l'élection présidentielle, cette annonce a évidemment des répercussions sur le déroulement de sa campagne, mais elle pourrait, à plus long terme, également affecté ses chances de réélection. 

Car, le milliardaire new yorkais, qui se montre régulièrement défiant (notamment en meeting) quant aux mesures sanitaires de précaution, n'apparaissant que très rarement arborant un masque sur son visagemoquant son adversaire pour cette raison, vient d'être rattrapé par la Covid-19. Un virus qui, il l'assurait encore fin septembre, "n'affecte "pratiquement personne''. 

Critiqué de tout bord pour sa gestion chaotique de la pandémie, qui a fait plus de 200.000 morts aux États-Unis, celle-ci se réinvite, aux dépens du président américain, au cœur de l'élection. Des questions se posent actuellement au sujet des autres membres importants de l'administration qui pourraient avoir contracté le virus. Et à ce titre, la question de la négligence de l'équipe Trump pourrait affaiblir le locataire de la Maison Blanche.

Une campagne en suspens

Certes, Donald Trump a tout de suite annoncé qu'il se mettait en quarantaine (au moins 10 jours), son médecin assurant qu'il continuerait "à assurer ses fonctions". Mais le candidat Trump, lui, a dû annuler un meeting en Floride ce vendredi, et nombre de ses prochains déplacements (Wisconsin, Arizona) devraient connaître le même sort. 

À lire aussi
En 2016, quand Antony Blinken, futur chef de la diplomatie de Joe Biden, vantait Paris : "la ville la plus remarquable du monde" États-Unis
En 2016, Antony Blinken vantait Paris, "la ville la plus remarquable du monde"

Le "Sunshine state" constituant une des clés du scrutin, chaque voix y comptera d'autant plus le 3 novembre. Cette mise en pause forcée de sa campagne sur le terrain pourrait donc recouvrir une importance non-négligeable pour le président sortant, à la traîne dans les sondages, et qui avait prévu de multiplier les déplacements pour combler l'écart. 

Mais cette quarantaine compromet également les deux autres débats prévus avec Joe Biden, les 15 (Miami) et 22 octobre (Nashville) prochain. Après un face-à-face houleux mardi, et des critiques émanant de son propre camp après la polémique sur les "suprémacistes blancs", Donald Trump se devait de rassurer son camp. Cette infection tombe donc, politiquement, au pire des moments pour le républicain. 

Une personne à risque

Mais ce n'est peut être pas le pire pour le président américain. Avec son taux de cholestérol élevé, son obésité (il pèse 121 kilos), et son âge (74 ans), Donald Trump fait statistiquement partie des personnes les plus à risques de la maladie. "Les personnes âgées de 64 à 74 ans atteintes de Covid aux États-Unis sont cinq fois plus susceptibles d'avoir besoin de soins hospitaliers et 90 fois plus susceptibles de mourir qu'une personne dans la vingtaine", rappelle la BBC.

Et si le président américain venait à développer une forme grave de la maladie, il pourrait tout simplement ne pas être en capacité de se présenter le 3 novembre, assure le New York Times. "En vertu du 25e amendement, un président médicalement incapable a la possibilité de transférer temporairement le pouvoir au vice-président"Vendredi, quelques heures seulement après l'annonce du test positif du président Trump, le vice-président Mike Pence a fait savoir qu'il était, lui, négatif. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Coronavirus États-Unis Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants