2 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine : Trump critiqué par son camp après le premier débat

Au lendemain du premier débat entre Donald Trump et Joe Biden, les conservateurs n'ont pas goûté la stratégie trop agressive du président.

Une lettre d'Amérique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Présidentielle américaine : Trump critiqué par son camp après le premier débat Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Ryad Ouslimani

Dans le comté de Sandusky, dans la campagne de l’Ohio, qui avait largement voté Trump lors de la dernière présidentielle, on a maintenant 24h de recul sur le premier débat présidentiel. Comment a-t-il été perçu par les partisans du président ?
 
J’étais tout à l’heure dans la cuisine de Glenn et Karen, une famille ouvrière. Ça faisait des semaines qu’ils attendaient avec impatience le premier débat, ils avaient hâte de voir leur candidat Trump écraser Biden. Ce sont des "Trumpistes" enthousiastes, ils ont même des drapeaux Trump plantés sur des mâts dans leur jardin, comme beaucoup de gens ici. Ils parlent les réunions publiques avec des étoiles dans les yeux. 

Mais Glenn m’a raconté qu’il n’a pas pu regarder le débat jusqu’au bout, il a préféré changer de chaîne et passer sur un match de baseball. Il m’a dit qu’il n’était "pas content". Que "c’était gênant de voir tout ça". Selon lui le président devrait être "beaucoup plus apaisé", car cette attitude agressive lui fait du mal, me disait Glenn.

Épinglé par Rush Limbaugh

Il faudra attendre les sondages, mais on a peut-être eu une indication tout à l’heure dans l’émission de Rush Limbaugh, l’animateur radio le plus écouté du pays, la voix la plus influente de l’Amérique conservatrice. Je lui ai d’ailleurs consacré un épisode du podcast Une Lettre d’Amérique, vous pouvez le retrouver sur votre plateforme de téléchargement.

C’est l’un de ceux qui ont le plus d’influence sur le président qui lui a remis la plus haute médaille civile. Et Rush Limbaugh, c’est très rare, a été très sévère avec le président Trump, et certains de ses auditeurs qui appelaient l’antenne l’étaient également. 

À lire aussi
Donald Trump et John Bolton, alors conseiller à la Sécurité nationale, le 9 avril 2018 Maison blanche
Présidentielle USA : Donald Trump "est un looser" pour son ex-conseiller John Bolton

Voici ce qu’a dit tout à l’heure Rush Limbaugh à ses millions d’auditeurs, je le cite : "Je suis sûr que beaucoup de gens ont pensé que Trump est une brute. Sa stratégie était de faire imploser Biden, en raison de ses déficiences mentales. Il avait une stratégie, et elle n’a pas marché".

Un Trump "trop brûlant"

Même commentaire mercredi 30 septembre au soir ici dans l’une des émissions les plus regardées de la très trumpiste Fox News. L’animateur estime que ce débat a montré que "ça a été une erreur de passer autant de temps à se concentrer sur le déclin mental de Joe Biden. Sur scène, Biden ne semblait pas sénile", selon cet animateur qui ajoute que Trump ne gagnera pas en traitant Biden de "sénile".

C’est d’autant plus notable que quelques minutes avant le débat hier soir, ce même animateur traitait Biden de sénile. Et le président, qu’en pense-t-il ? Il vient de dire dans une réunion publique qu’il s’est "vraiment régalé lors du débat avec 'Joe l’endormi'".

En réalité le vieil ami avec lequel il a préparé le débat admet publiquement que le président était, je cite, "trop brûlant". Et quelqu’un de la campagne Trump a confié à CNN qu’ils savaient que le président voulait être agressif, mais pas au point de ressembler selon lui à un tueur en série du film d’horreur Vendredi 13.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants