2 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle américaine : Donald Trump reconnaîtra-t-il sa défaite ?

ÉCLAIRAGE - Selon CBS, Donald Trump n'envisagerait pas de reconnaître sa défaite quand la victoire de Joe Biden sera annoncée, peut-être dès ce vendredi 6 novembre.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Résultats présidentielle américaine : Donald Trump reconnaitra-t-il sa défaite ? Crédit Image : JIM WATSON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Thomas Pierre

Les États-Unis n'ont toujours pas le nom de leur nouveau président. Rien n'avait vraiment changé vendredi 6 novembre. Joe Biden est toujours en tête et semble devoir l'emporter mais le dépouillement continue. 

Donald Trump a de nouveau dénoncé les fraudes dans un discours à la Maison Blanche. Une allocution, suprême humiliation, interrompue en direct par les grandes chaînes américaine. Sur MSNBC, le présentateur embarrassé reprend la parole : "OK, on va encore se retrouver dans la position inhabituelle de devoir interrompre le président des États-Unis". 

Donald Trump s'entête à dénoncer ces fraudes, mais il paraît bien seul dans son camp. Peut-il s'accrocher jusqu'au bout, jusqu'au 20 janvier, jour de l'investiture ? Peut-être bien. Selon CBS, Donald Trump n'envisagerait pas de reconnaître sa défaite quand la victoire de Joe Biden sera annoncée. Son fils Don Jr tweete même que son père doit aller "à la guerre totale". 

Trump lâché par des républicains

Trump menace dorénavant, nommément, des élus du parti républicain qui étaient jusque-là restés discrets. Certains d'entre eux ont été vus ces dernières heures dans les émissions d'opinion de Fox News en embrayant sur ces théories complotistes. 

À lire aussi
people
Bernie Sanders : Jennifer Ellis, la créatrice des moufles, est devenue une star

D'autres dénoncent des accusations mensongères et dangereuses du président qui passe ses journées devant la télé, furieux de voir son avance dans des États-clés se réduire à presque rien. Son dernier carré de fidèles a tenté de le dissuader de prendre la parole de façon aussi embarrassante. 

Une transition paisible peu probable

Il y a quatre ans, le vendredi après l'élection, il était reçu à la Maison Blanche par Barack Obama. Cette fois, nul n'imagine une transition paisible avec l'équipe Biden, comme c'est la tradition. Habituellement, pendant les deux mois et demi entre l'élection et l'investiture, l'équipe sortante et la nouvelle travaillent ensemble. 

Biden a donc organisé ces dernières heures des réunions sur l'économie et la pandémie pour rassurer les Américains, pour leur dire que même si le président refuse de reconnaître sa défaite, Biden, lui, se prépare déjà à gouverner. 

>
60. Pourquoi Donald Trump a-t-il aussi peur de passer pour un faible ? Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Donald Trump Parti républicain
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants