2 min de lecture Présidentielle américaine

Primaires démocrates : Michael Bloomberg, cible mouvante du débat

Le débat démocrate, organisé mercredi 19 février à Las Vegas, promet d'être houleux. En pleine ascension dans les sondages, Michael Bloomberg est depuis quelques jours pris pour cible par ses rivaux.

Le candidat démocrate Michael Bloomberg, le 21 décembre 2019
Le candidat démocrate Michael Bloomberg, le 21 décembre 2019 Crédit : JEFF KOWALSKY / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Il est attendu de pied ferme. Ce mercredi 19 février à Las Vegas, à l'occasion de son premier débat télévisé de la campagne, Michael Bloomberg devrait être la cible privilégiée des autres candidats à l'investiture démocrate. Le neuvième homme le plus riche du monde en 2019, selon Forbesse présente en candidat capable de rassembler au centre. Une place convoitée. 

Face à la menace croissante que représente sa candidature, la révélation Pete Buttigiegle socialiste Bernie Sanders, ou l'ancien grand favori modéré Joe Biden ne devraient donc pas le ménager. Depuis quelques jours, l'ancien maire de New York et patron de l'agence Bloomberg, qui finance sa candidature à coup de centaines de millions de dollars, n'a d'ailleurs pas été épargné par ses rivaux. 

"J'ai quelque chose à dire à M. Bloomberg : les Américains en ont assez que des milliardaires achètent les élections", a lancé ce week-end le sénateur indépendant Bernie Sanders, favori dans les sondages pour les primaires démocrates. "C'est une honte que Mike Bloomberg puisse acheter sa place dans les débats", a renchéri mardi 18 février la sénatrice progressiste Elizabeth Warren, en le qualifiant de "milliardaire égocentrique".

Troisième dans les sondages

La raison de leur courroux : sans s'être encore présenté à une seule primaire, Michael Bloomberg a grimpé à la troisième place dans les sondages nationaux, derrière Bernie Sanders et Joe Biden. L'ancien vice-président jouera gros lors du débat, après deux revers lors des votes de l'Iowa et du New Hampshire.

À lire aussi
Joe Biden s'impose comme le favori à la primaire démocrate Présidentielle américaine
Primaire démocrate : Joe Biden plus que jamais favori

Également en perte de vitesse, Elizabeth Warren arrive quatrième, suivie par deux modérés qui ont, au contraire, le vent en poupe depuis ces scrutins : l'ex-maire de South Bend Pete Buttigieg puis la sénatrice Amy Klobuchar.

Objectif : "Super Tuesday"

Après une entrée très tardive dans la campagne, en novembre, Mike Bloomberg a opté pour une stratégie rarissime dans l'histoire des primaires américaines : faire l'impasse sur les quatre premiers États qui votent en février (Iowa, New Hampshire, Nevada et Caroline du Sud).

A 78 ans, il entrera donc dans la course lors du "Super Tuesday" du 3 mars, lorsque les 16 prochains États voteront. En tablant sur ces États riches en "délégués", Michael Bloomberg pense pouvoir compenser son retard. Car c'est celui, ou celle, qui obtiendra une majorité de délégués (1.991) qui décrochera l'investiture du parti. Disposant d'une fortune personnelle estimée par Forbes à environ 60 milliards de dollars, il a déjà dépensé plus de 300 millions en spots publicitaires qui tournent en boucle sur les télévisions américaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Primaires Parti démocrate
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants