2 min de lecture États-Unis

Primaire démocrate : Bernie Sanders victorieux dans le New Hampshire

Bernie Sanders s'est imposé avec environ 26% des voix. Mais le sénateur du Vermont n'a qu'une avance d'un point et demi sur son rival centriste Pete Buttigieg.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Primaire démocrate : Bernie Sanders victorieux dans le New Hampshire Crédit Image : TIMOTHY A. CLARY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Bastien Hauguel

Une semaine après le premier vote des primaires démocrates dans l'Iowa, où les candidats Bernie Sanders et Pete Buttigieg étaient dans un mouchoir de poche, c'est cette fois-ci le sénateur du Vermont qui a remporté la primaire du New Hampshire, avec une légère avance d'un point et demi environ sur son rival de 38 ans. Bernie Sanders, le candidat le plus âgé et le plus à gauche de la course à la présidentielle, s'est imposé avec environ 26% des voix, contre 24,5% pour Pete Buttigiegle plus jeune candidat, qui n'a été que maire d'une petite ville, South Bend.

Ces résultats sont une surprise. En tant que régional de l'étape (son État du Vermont qu'il représente depuis trente ans est voisin) et après s'être imposé avec 22 points d'avance lors de la primaire de 2016, Bernie Sanders devait beaucoup plus largement l'emporter dans le New Hampshire. Certes, cette primaire comporte plus de candidats que celle d'il y a quatre ans, mais le septuagénaire voulait prouver cette nuit qu'il faisait largement la course en tête. 

Même s'il est deuxième, Pete Buttigieg est de son côté ravi. L'ancien conseiller politique de Barack Obama a déclaré qu'il s'agissait d'une très grosse soirée pour l'ancien maire de South Bend. Toutefois, pour des personnes issues de la campagne de Bernie Sanders, les prochaines primaires des semaines à venir dans le Nevada et en Caroline du Sud seront plus difficiles pour lui. Pete Buttigieg est en effet très en retard dans la conquête de l'électorat hispanique, qui est très présent dans le Nevada. 

Objectif : convaincre l'électorat noir

Si on jette un œil sur les statistiques ethniques, interdits en France mais autorisés aux États-Unis, le candidat de centre gauche n'a également presque pas d'intentions de vote dans l'électorat noir, très important en Caroline du Sud. Problème, et cela Bernie Sanders l'a bien compris : l'une des clés pour battre Donald Trump à la présidentielle sera de mobiliser cet électorat noir. C'est ce qui avait notamment manqué à Hillary Clinton en 2016.

Catastrophe pour Joe Biden

À lire aussi
Une chercheuse au département des maladies infectieuses de la compagnie Abbott Laboratories coronavirus
Coronavirus : un test "portable" qui dépiste en cinq minutes bientôt disponible

Surprise, la sénatrice centriste Amy Klobuchar monte sur la troisième marche du podium de cette primaire du New Hampshire avec environ 20% des voix. La sénatrice Elizabeth Warren de l'aile gauche, qui était pourtant de l'État voisin, signe une très grosse défaite avec environ 10% des voix. 

Abonnez-vous à ce podcast

Pour l'ancien vice-président Joe Biden, c'est la catastrophe, avec moins de 10% des voix. Il est d'ailleurs parti avant les résultats pour aller faire campagne en Caroline du Sud. Lui aussi espère convaincre l'électorat noir de lui offrir une bouée de sauvetage

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants