1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pourquoi l'Ukraine ne fait-elle pas partie de l'Union européenne ?
2 min de lecture

Pourquoi l'Ukraine ne fait-elle pas partie de l'Union européenne ?

Le président Volodymyr Zelensky s'est exprimé devant le Parlement européen, mardi 1er mars. S'il souhaite adhérer "sans délai" à l'UE, de nombreux obstacles existent. Parfois, depuis plusieurs décennies.

Les drapeaux européens et ukrainiens devant le siège du Parlement européen à Bruxelles.
Les drapeaux européens et ukrainiens devant le siège du Parlement européen à Bruxelles.
Crédit : François WALSCHAERTS / AFP
micro generique
Benoît Leroy

Si les relations entre l'Ukraine et l'Union européenne sont bel et bien étroites depuis le début de la guerre lancée par la Russie, Kiev ne fait pas encore partie à part entière de l'UE. Et pour cause, depuis la chute de l'URSS, l'Ukraine s'est tantôt rapprochée et tantôt éloignée de Bruxelles, le point d'orgue étant atteint depuis le début de la guerre lancée par Moscou. "Ne nous laissez pas tombez", a lancé le président ukrainien face aux eurodéputés, mardi 1er mars.

Dès 1991 et la fin du bloc soviétique, les yeux des Ukrainiens se sont tournés vers l'Occident. Une façon d'échapper aux velléités multiples de la Russie. Ainsi, dès 1998, l'Ukraine réalise un premier pas pouvant amener in fine à une adhésion européenne : un accord de partenariat et de coopération bilatéral est conclu entre l'UE et Kiev. Jusqu'en 2007, les deux parties semblent se préparer à mettre sur les rails l'entrée de ce pays anciennement soviétique dans l'Union. Un plan d’action conjoint UE-Ukraine est même signé en 2005. Il s'agit d'un document permettant d'enclencher les réformes nécessaires pour répondre aux standards impératifs pour rejoindre les pays membres.

Tout s'arrête brusquement, en 2010, lors de l'arrivée au pouvoir de Viktor Ianoukovytch. Ouvertement prorusse, celui-ci acte un rapprochement avec Moscou. En échange de l'exploitation d'une base militaire russe, l'Ukraine obtient un prêt financier de la part de Vladimir Poutine. En novembre 2013, le dirigeant ukrainien refuse de signer l'accord d’association avec l'UE. Un acte pourtant nécessaire pour ouvrir la voie à une entrée du pays dans l'Union européenne.

La corruption, problématique majeure en Ukraine

Autre embuche, pour qu'un pays puisse s'asseoir autour de la table, il faut que celui-ci respecte un certain nombre de prérequis : liberté d'expression, liberté de la presse, lutte contre la corruption... C'est sur ce dernier point que la situation ukrainienne ne colle pas avec les attendus de Bruxelles. Et ce, avant que Volodymyr Zelensky ne lance un vaste programme anti-corruption en 2019 après son élection.

À écouter aussi

Cette réforme arrive après un réchauffement des relations avec l'Union européenne depuis 2014 et la révolution du Maïdan. Après la révolte, les dirigeants au pouvoir décident alors de signer l'accord d'association. Pour autant, le chemin est encore long. En 2016, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, estimait que l'adhésion de l'Ukraine ne pourrait être envisagée avant "20 ans".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.