1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. DÉBAT - Guerre en Ukraine : l’UE doit-elle financer des armes pour l’armée ukrainienne ?
2 min de lecture

DÉBAT - Guerre en Ukraine : l’UE doit-elle financer des armes pour l’armée ukrainienne ?

Au sixième jour de conflit en Ukraine, la députée européenne Nathalie Loiseau plaide pour le financement et l'envoi d'armes à l'Ukraine. Tandis que Manon Aubry craint "une fausse bonne idée" et une escalade de la violence.

En Ukraine, la ville de Kharkiv après les bombardements russes le 28 février 2022
En Ukraine, la ville de Kharkiv après les bombardements russes le 28 février 2022
Crédit : SERGEY BOBOK / AFP
L'invité de 8h20 du 01 mars 2022
00:09:44
L'invité de 8h20 du 01 mars 2022
00:09:44
Marie-Pierre Haddad

Avec la guerre engagée par la Russie en Ukraine, c'est la solidité de l'Union européenne qui est mise à rude épreuve. Emmanuel Macron a adressé, le 28 février, une lettre aux Armées qui laisse transparaître une pointe de pessimisme sur la situation. 

Selon le chef de l'État, il s'agit de "la plus grave et la plus désinhibée des manifestations de puissance du régime russe depuis la fin de l'URSS. Vladimir Poutine a choisi de conférer à la crise une dimension injustifiée". Et d'ajouter : "Je sais pouvoir compter sur vous". 

Dans ce contexte, l’Union européenne doit-elle financer la défense de l’armée ukrainienne ? Invitée de RTL ce 1er mars, Manon Aubry, députée européenne et présidente du groupe de la gauche estime que l'UE ne doit s'engager dans cette voie. "La question d'armer les Ukrainiens est complexe (...) Je voudrais alerter sur une fausse bonne idée si on n'évalue pas les conséquences". 

Le risque d'un conflit entre puissances nucléaires

Elle détaille en expliquant le scenario qui pourrait prendre vie. "On a armé l'armée ukrainienne et cela peut être utilisé comme un prétexte par Poutine. Quelle est l'étape d'après ? On envoie des troupes sur place ? Qui pourrait assumer un conflit entre des puissances nucléaires ?", se demande-t-elle.

Il y a une exigence morale qui ne fait pas de doute

À lire aussi

Face à elle, Nathalie Loiseau, députée européenne du groupe Renews, répond : "Je reviens d'Ukraine. Je vois les images de la ville de Kharkiv qui est littéralement martyrisée par des bombardements sur les civils. Cela exige que l'on puisse venir en aide à un pays qui ne demande qu'à se défendre et des armes contre les missiles pour sauver la vie de sa population". 

Selon l'ancienne ministre, il y a "une exigence morale qui ne fait pas de doute". "C'est peu dire qu'Emmanuel Macron a essayé d'amener Vladimir Poutine vers une solution diplomatique. Il essayera encore", a-t-elle ajouté.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/