4 min de lecture Police

Mort de George Floyd : 4 questions sur le procès qui commence

ÉCLAIRAGE - Le procès de Derek Chauvin, le policier accusé d'avoir tué George Floyd, a commencé mardi 9 mars. Il promet d'être long et complexe.

Un manifestant brandit un portrait de George Floyd devant le tribunal de Minneapolis
Un manifestant brandit un portrait de George Floyd devant le tribunal de Minneapolis Crédit : KEREM YUCEL / AFP
Coline Daclin et AFP

C'est un procès très attendu qui a débuté mardi 9 mars aux États-Unis. Le tribunal de Minneapolis, dans le nord du pays, doit juger un policier pour le meurtre de George Floyd, le 25 mai 2020.

Le quadragénaire noir est mort après une interpellation violente, au cours de laquelle il a été plaqué au sol, ventre contre terre. Le policier blanc Derek Chauvin est accusé d'avoir maintenu son genou sur le cou de George Floyd pendant près de neuf minutes. Dans la vidéo de l'intervention, devenue virale, on entend l'interpellé dire à plusieurs reprises qu'il ne peut pas respirer.

La mort de George Floyd est devenue un symbole du racisme dans la police aux États-Unis, poussée notamment par le mouvement Black Lives Matter. Les contestations avaient mené à des émeutes, parfois violentes, dans la ville de Minneapolis.

Qui est l'accusé ?

L'accusé du procès qui vient de démarrer est Derek Chauvin, un policier blanc de 44 ans. Il a passé 19 ans dans les rangs de la police de Minneapolis. Il était intervenu avec trois collègues pour arrêter George Floyd, soupçonné d'avoir utilisé un faux billet de vingt dollars pour s'acheter un paquet de cigarettes. 

À lire aussi
Laurent Ruquier
"On est en direct" : "la justice ne se rend pas à la télé ni sur les réseaux sociaux", rappelle Alain Jakubowicz

Les trois autres policiers, Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao, seront jugés ensemble en août prochain pour "complicité de meurtre" si Derek Chauvin est condamné. 

Derek Chauvin a reçu deux médailles pour sa bravoure ("Medals of Valor") dans sa carrière, rappelle Le Monde. Une fois pour avoir blessé un jeune homme soupçonné de violences domestiques, et la deuxième après avoir mortellement touché un suspect menaçant. Mais il a aussi fait l'objet de nombreuses plaintes : au moins 22 selon le New York Times. Seule l'une d'elle aurait mené à des mesures de discipline, indique le média américain. 

Quelle est la ligne de défense de Derek Chauvin ?

Derek Chauvin est poursuivi pour "meurtre" et "homicide involontaire", et a été remis en liberté sous caution en octobre dernier. Son avocat Eric Nelson soutient que "la cause de la mort de George Floyd fait l'objet d'une forte controverse". 

Plusieurs expertises ont en effet été réalisées. Le rapport d'autopsie officiel conclut que George Floyd avait consommé du fentanyl, un opiacé de synthèse, mais que la cause de sa mort est la "compression de son cou".  

L'avocat de Derek Chauvin compte plaider que son client n'est pas responsable du décès de George Floyd, et qu'il serait plutôt mort d'une overdose au fentanyl. 

Pourquoi s'agit-il d'un procès important ?

Le procès de la mort de George Floyd est un symbole du racisme policier aux États-Unis. Après l'interpellation violente, les manifestations ne s'étaient pas cantonnées à la seule ville de Minneapolis, mais des foules s'étaient aussi déplacées ailleurs dans le pays, ainsi qu'à Londres, Paris ou Sidney. Elles avaient engagées de véritables réflexions sur les méthodes de la police et le racisme en général.

Les condamnations de policiers pour meurtre sont rares aux États-Unis. Cette fois-ci, le passé de Derek Chauvin et le fait que l'intervention ait été filmée rendent difficiles la contestation des faits. Aucun membre de la profession ne s'est ainsi élevé en soutien de l'accusé, ce qui est rarissime, soulignait le 7 mars auprès de l'AFP Ashley Heiberger, ancien policier reconverti dans le conseil et la formation.

Le procès sera par ailleurs filmé et retransmis en direct dans tous les États-Unis

Quand sera rendu le verdict ?

Le verdict ne devrait pas être rendu avant la fin du mois d'avril. En effet, le procès n'en est qu'aux toutes premières étapes. La sélection des premiers jurés a commencé, mais elle est un véritable casse-tête. Il faut en effet trouver des jurés qui n'ont pas encore forgé leur avis, malgré l'intense débat qui a eu lieu aux États-Unis sur le sujet.

Avant le procès, un questionnaire d'une quinzaine de pages a été adressé aux citoyens tirés au sort pour leur demander combien de fois ils avaient vu la vidéo de l'interpellation ou s'ils avaient pris part à des manifestations. Des "consultants en jury" ont aussi passé au crible les réseaux sociaux pour chercher les commentaires laissés par les recrues potentielles, ou encore les messages ou les photos postés lors de manifestations.

Plusieurs jurés potentiels ont aussi confié être inquiets pour leur sécurité, même si leur anonymat est protégé et que les caméras qui filment les audiences doivent les garder hors-cadre. 

Les débats de fond avec les jurés devraient commencer le 29 mars. Le moment de la délibération devrait commencer dans la seconde moitié d'avril, et le verdict devra être rendu à l'unanimité des 12 membres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Racisme États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants