2 min de lecture États-Unis

Mort de George Floyd : les images des caméras des policiers dévoilées

Les retranscriptions des vidéos tournées par les caméras corporelles des policiers, lors de l'arrestation fatale de George Floyd le 25 mai à Minneapolis, avaient été révélées début juillet. Un journal britannique a rendu publiques les images lundi 3 août.

Vidéo de la police de Minneapolis de l'arrestation de George Floyd le 25 mai 2020
Vidéo de la police de Minneapolis de l'arrestation de George Floyd le 25 mai 2020 Crédit : The Daily Mail / YouTube
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Un George Floyd paniqué, en pleurs et voulant collaborer... C'est ce que montrent les images filmées par les caméras corporelles de deux policiers de Minneapolis mis en cause dans son décès lors de son arrestation le 25 mai. Leurs retranscriptions, déposées mardi 7 juillet auprès d'un tribunal du Minnesota, avait déjà révélé de nouveaux éléments sur le déroulement du drame, mais c'est la première fois que ces images sont diffusées.  

Révélée par le tabloïd britannique le Daily Mail, cette vidéo de plus de 8 minutes retrace les événements qui ont conduit à sa mort. Appréhendé au volant de sa voiture, et alors que l'un des jeunes policiers pointe son revolver vers lui, l'homme noir âgé de 46 ans, manifestement terrorisé, l'implore plusieurs fois : "S'il vous plaît, ne me tuez pas", avant de fondre en larmes. 

Quelques instants plus tard, après avoir été fouillé et menotté, il est conduit vers l'arrière de la voiture de police, dans laquelle, très agité, il refuse de monter. Tandis que les policiers tentent de l'y faire entrer de force, George Floyd crie qu'il ne peut pas respirer et qu'il va "mourir là-dedans". Il dit alors aussi souffrir de "claustrophobie" et d'"anxiété" et, une fois à l'intérieur, supplie les policiers : "S'il vous plaît, sortez-moi". 

Ils vont me tuer. Ils vont me tuer. Je ne peux pas respirer"

George Floyd
Partager la citation

C'est alors qu'il se retrouve soudainement sur la chaussée et maintenu au sol par un autre policier : Derek Chauvin. Presque 9 minutes plus tard, George Floyd, non sans avoir crié à de nombreuses reprises qu'il ne pouvait plus respirer, périra sous le genou de l'officier de police inculpé de meurtre. On l'entend alors prononcer ses derniers mots : "Ils vont me tuer. Ils vont me tuer. Je ne peux pas respirer".

À lire aussi
Joe Biden, le 29 septembre 2020, à Cleveland États-Unis
Coronavirus : Biden promet un vaccin gratuit "pour tous" en cas de victoire

Ces images avait été déposées par le policier Thomas Lane pour tenter d'obtenir du juge un abandon des poursuites contre lui pour complicité de meurtre. Des inculpations identiques pèsent sur les deux autres policiers, Alexander Kueng et Tou Thao. Les quatre policiers risquent jusqu'à 40 ans de prison.

Bien que l'enregistrement de l'interpellation était disponible depuis début juillet, le Daily Mail rappelle que la vidéo ne pouvait être visionnée qu'au sein d'un tribunal, et dit avoir décidé de la faire "fuiter" afin que "le monde puisse enfin voir la tragédie des dernières minutes de Floyd alors que les policiers étaient inconscients de son angoisse". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Mort Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants