2 min de lecture Police

États-Unis : ce que l'on sait de la mort de George Floyd

Ce citoyen Afro-américain de 46 ans est décédé par étouffement lors de son interpellation à Minneapolis, lundi 25 mai. Des émeutes ont éclaté dans la ville lors des deux nuits qui ont suivi, tandis que des personnalités demandent à ce que justice soit faite.

Deux hommes portent des tee-shirt en hommage à George Floyd, le 27 mai 2020 à Minneapolis
Deux hommes portent des tee-shirt en hommage à George Floyd, le 27 mai 2020 à Minneapolis Crédit : STEPHEN MATUREN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

C'est un drame qui fait scandale aux États-Unis. Ce lundi 25 mai, George Floyd, un Afro-Américain, est décédé à la suite d'une arrestation musclée à Minneapolis, au nord du pays. Bloqué au sol avec le genou d'un policier sur le cou pendant une dizaine de minutes, l'homme de 46 ans est mort par étouffement, malgré ses suppliques envers les forces de l'ordre.

Sa famille dénonce un usage "excessif et inhumain" de la force et pointe du doigt le racisme de la police de cette ville du Minnesota. Cette intervention s'expliquerait par un flagrant délit de fraude, alors que Georges Floyd venait de faire un achat dans une épicerie avec un faux billet de 20 dollars. Les quatre policiers présents lors de l'interpellation ont été limogés mardi, au lendemain des faits. Dans un premier temps, le rapport de police a indiqué que la victime s’était débattue mais les caméras de surveillance montrent que ce constat est faux

Le maire de la ville, Jacob Frey, a appelé le procureur à inculper les quatre membres des forces de l'ordre tandis que la famille et beaucoup d’habitants souhaitent qu’ils soient poursuivis pour meurtre. Le chef de la police de Minneapolis, Medaria Arradondo, a indiqué qu'une enquête allait être ouverte par la police fédérale.

Des émeutes éclatent à Minneapolis

Cette bavure policière, source d'indignation sur les réseaux sociaux, a déclenché une vague d'émeutes dans les rues de Minneapolis lors des deux nuits qui ont suivi. Un commissariat a notamment été pris pour cible et des voitures de police ont été attaquées. La police a tiré des gaz lacrymogènes et formé une barricade humaine pour empêcher les manifestants de franchir une clôture entourant le commissariat. Jacob Frey est allé jusqu'à demander d'envisager de déployer la garde nationale.

À lire aussi
Des jouets Star Wars (illustration) faits divers
Moselle : 20.000 euros de jouets Star Wars volés, retrouvés dans un entrepôt

De nombreuses personnalités américaines ont demandé à ce que justice soit faite, à commencer par la star de basketball Lebron James. Sur son compte Instagram, le joueur des Los Angeles Lakers a écrit "Voilà... ... pourquoi", sous un montage photo montrant d'un côté le policier blanc agenouillé sur le cou de George Floyd et de l'autre le joueur de football américain Colin Kaepernick, qui avait décidé en 2016 de mettre un genou à terre lors de l’hymne national pour protester contre les violences policières.

Donald Trump a de son côté tweeté avoir demandé à la police fédérale (FBI) et au ministère de la Justice de faire la lumière sur cette disparition "triste et tragique", assurant que "mes pensées vont à la famille et aux amis de George. Justice sera rendue!". Son adversaire dans la course à la Maison Blanche, Joe Biden, estime de son côté que "c'est un rappel tragique que ce n'est pas un incident isolé, mais qui fait partie d'un cycle d'injustice systématique qui existe encore dans notre pays".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Violences Bavure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants