1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 8h - Royaume-Uni : face à la flambée des prix, des Britanniques se privent de nourriture
2 min de lecture

Les infos de 8h - Royaume-Uni : face à la flambée des prix, des Britanniques se privent de nourriture

Avec plus de 14% d'inflation, les Britanniques sont contraints de se priver de manger, ou presque, pour payer les factures.

Une femme fait ses courses au rayon surgelé (illustration).
Une femme fait ses courses au rayon surgelé (illustration).
Crédit : AFP / Fred Dufour
Le journal RTL de 8h du 21 octobre 2022
00:13:34
Royaume-Uni : face à la flambée des prix dans les rayons, les Britanniques s'adaptent
00:13:34
Marie Billon - édité par Florine Boukhelifa

Elle ne sera restée que 45 jours, et pas un de plus, au 10 Downing Street. Liz Truss a remis sa démission jeudi 20 octobre. Très impopulaire après les annonces budgétaires de son gouvernement, la désormais ex-Première ministre britannique a fini emportée par une profonde crise de confiance. Au lendemain de l'annonce de son départ, la campagne pour lui succéder démarre.

Parmi les noms évoqués, celui de son prédécesseur, Boris Johnson. L'ancien Premier ministre tenterait ainsi un grand retour, trois mois seulement après avoir été poussé à la sortie par son propre camp. Au-delà du volet politique, il reste un pays en crise, avec plus de 14% d'inflation et des habitants contraints de se priver de manger pour payer les factures.

En route vers le supermarché, Mike garde le sac grand ouvert et l'œil bien aiguisé pour les promotions. "Je cherche toujours les bonnes affaires, explique-t-il, je vois que le café est moins cher alors je prendrai plusieurs paquets". Face aux prix dans les rayons, "il y a certaines choses que je ne mange plus parce que c'est trop cher, comme l'agneau" par exemple.

"Je n'achète plus autant de nourriture qu'avant"

Pour trouver les bonnes affaires, certains sont prêts à faire plusieurs magasins. À la sortie d'une boutique, un retraité tient un petit sac de courses. Dans son supermarché habituel, les prix "ont augmenté de 15%", dit-il. Il lui fait alors des infidélités, car en allant ailleurs, "on arrive à garder des coûts raisonnables". Et pour garder un ticket de caisse abordable, l'homme "achète beaucoup de surgelés ou de boîtes de maquereaux".

À écouter aussi

Cependant, faire le tour des magasins prend du temps et certains n'en ont pas, comme Pamela. Dans les rayons, "je choisis le produit le moins cher même si ce n'est pas le plus sain", explique-t-elle. Puisque l'électricité est moins chère que le gaz, elle cuisine "de grosses portions pour toute la semaine, que je réchauffe ensuite au micro-onde". Conséquence, "je n'achète plus autant de nourriture qu'avant", admet-elle.

Dans cette situation, certains vont jusqu'à réduire les portions ou même sauter des repas. Pour beaucoup en tout cas, le choix cet hiver sera de manger à sa faim ou de se chauffer convenablement.

À écouter également dans ce journal

Sondage -  36% des Français ont une bonne opinion d’Emmanuel Macron en tant que président de la République (-7 points en un mois), selon le dernier baromètre BVA pour RTL.

Énergie - Les dirigeants de l'UE se sont accordés dans la nuit du jeudi au vendredi 21 octobre sur une "feuille de route" destinée à endiguer la flambée des prix.

Enquête - Dahbia, principale suspecte du meurtre de la petite Lola, a été profondément marquée par la disparition de ses parents, selon une de ses amies interrogée par RTL.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires