2 min de lecture International

Les infos de 6h30 - États-Unis : qui sont ces pro-Trump qui n'acceptent pas la défaite ?

Galvanisés par Donald Trump, ceux qui ont envahi le capitole mercredi avaient parfois parcouru des centaines de kilomètres pour protester et rejeter la défaite de leur candidat.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h30 - États-Unis : au Capitole, ces pro-Trump qui n'acceptent pas la défaite Crédit Image : SAMUEL CORUM / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
sina mir presente immersions sur rtl
Sina Mir
édité par Jérémy Billault

Journée tristement historique à Washington. Alors que le Congrès américain s'apprêtait à valider les résultats de l'élection présidentielle, des dizaines de partisans pro-Trump sont parvenus à pénétrer à l'intérieur du bâtiment, symbole de la démocratie américaine. Les scènes d'insurrection ont coûté la vie à une femme, abattue à l'intérieur même du Capitole.

La séance a pu reprendre, le vice-président Mike Pence prenant la parole et désavouant au passage Donald Trump. Celui-ci avait appelé ses troupes à se rassembler avant de tenir un meeting qui a mis le feu au poudres.

Ces pro-Trump qui mercredi ont attaqué le plus fort des symboles, refusent d'accepter la défaite. Ils sont le noyau dur de la MAGA Family (MAGA pour Make America Great Again, le slogan de la campagne de Trump en 2016), portant une colère contre Washington, contre les élites, contre Hollywood, la Silicon Valley. 

Des réseaux complotistes présents sur place

Des vétérans, parfois ouvriers ou retraités, ont mercredi fait des centaines de kilomètres depuis des États ruraux pour se rendre à Washington. Beaucoup se sont enfermés dans la narration de Donald Trump, dans des réseaux d'information complotistes

À lire aussi
Washington DC
Attaque au Capitole : les parlementaires critiquent la sécurité du bâtiment

Parmi les hommes majoritairement blancs qui se sont engouffrés dans le Capitole, nombreux étaient ceux qui portaient un t-shirt estampillé de la lettre Q du réseau complotiste QAnon, persuadé que le parti démocrate est à la tête d'un réseau pédophile et sataniste.

Avec ce coup de force, ces militants n'acceptent pas la défaite mais estiment prendre une revanche sur le Congrès américain.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - De nouveaux départements pourraient rejoindre la liste des concernés par un couvre-feu avancé à 18 heures. Jean Castex prendra la parole en fin d'après-midi pour évoquer également les secteurs à l'arrêt. 

Vaccins - Les présidents de régions demandent à pouvoir acheter des vaccins de leur côté. Hervé Morin (Normandie), estime notamment que les collectivités ont une meilleure connaissance du terrain et peuvent prodiguer une campagne de vaccination plus efficace.

Michelin - Le président du groupe déclare que l'entreprise n'abandonne pas la France après l'annonce de la suppression de 10% des effectifs, 2.300 postes en 3 ans. La direction promet qu'il n'y aura pas de fermeture d'usine ni de départs contraints.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
International Donald Trump États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants