1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 12h30 - Guerre en Ukraine : un mois après, où en sont les troupes russes ?
3 min de lecture

Les infos de 12h30 - Guerre en Ukraine : un mois après, où en sont les troupes russes ?

Plus de trois semaines après le début de l'invasion, les troupes russes n'avancent plus en Ukraine, coincées au nord de Kiev. La résistance ukrainienne tient bon face à l'envahisseur.

Des soldats russes (illustration)
Des soldats russes (illustration)
Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Le Journal Inattendu du 12 mars 2022
00:47:50
Le Journal Inattendu du 12 mars 2022
00:47:50
Morad Djabari - édité par Nicolas Barreiro

Jeudi prochain, le 24 mars, cela fera un mois que l'invasion russe a commencé. Face à une résistance portée par Volodymyr Zelensky, que Vladimir Poutine a sous-estimée, l'armée de Moscou, on peut le dire, s'enlise toujours ce samedi 19 mars. Le chef du Kremlin est acculé.

L'avancée des troupes russes progresse peu, voire pas du tout. Certaines lignes n'ont pas bougé depuis plusieurs semaines notamment au nord du pays. Après avoir atteint très vite la capitale, les combats se concentrent désormais principalement au nord-est et au nord-ouest de Kiev, dans la banlieue. L'armée ukrainienne résiste et repousse chaque assaut. 

Dans la ville d'Irpin, à l'est du pays, dès le début de l'invasion, l'armée russe avait réussi à avancer sur plusieurs kilomètres le long de sa frontière avec l'Ukraine. Les combats y ont été plus intenses. À leur passage, les Russes ont pris possession et écrasé certaines villes comme Kharkiv, la deuxième plus grande ville ukrainienne, où des chars et des soldats russes ont désormais la mainmise. Désormais, le long de cette frontière, les troupes de Poutine ne progressent plus. Dans l'ouest de l'Ukraine, on ne constate pour le moment que des bombardements à distance, sur des sites stratégiques militaires ou des aéroports.

Kiev, un symbole de résistance

Au début du conflit, on a beaucoup parlé de Kiev, avec ces colonnes de chars russes qui avançaient. Finalement, aujourd'hui, la capitale résiste toujours. Kiev reste un symbole qui ne doit pas tomber. Il s'agit de la capitale de l'Ukraine où Zelensky, le président du pays, organise la résistance. 

À écouter aussi

On a très vite compris que Poutine voulait faire une guerre éclair, s'emparer très vite de la capitale. Dès le début de l'offensive, en seulement quelques heures, les bombardements étaient très intenses tout comme les combats au sol entre les deux armées. Toutefois, l'armée ukrainienne, les milices, les réservistes mais aussi les habitants ont tout de suite pris les armes pour se protéger et repousser les Russes. 

Les Ukrainiens font preuve d'une résistance incroyable pour protéger cette ville symbole, repousser les Russes et figer leurs positions au nord de la capitale.  

Marioupol, ville martyre

Aujourd'hui, l'essentiel du conflit se concentre au sud de l'Ukraine, à Marioupol. L'armée russe s'est emparée de Kherson et Berdiansk. Elle est entrée ce samedi matin dans Marioupol, après avoir rasé près de 80% de la ville avec des bombardements. 

Cette ville portuaire était la pièce manquante pour contrôler la mer d'Azov et ainsi étouffer l'Ukraine. Marioupol permet de faire la jonction entre les forces russes venues de la Crimée et les troupes séparatistes russes présentes dans le Donbass. 

La prochaine étape stratégique pour Poutine pourrait être la mer Noire où se situent les villes d'Odessa ou encore Mykolaïv, où ce matin un bombardement a détruit une caserne militaire. 

À écouter également dans ce journal

Tournoi des VI Nations - Les Bleus ne sont plus qu'à un match de la consécration. Le XV de France affronte l'Angleterre ce soir. En cas de victoire, ils remporteraient un Grand Chelem, une première depuis 2010.

Guerre d'Algérie - Emmanuel Macron prononcera un discours ce samedi à l'Élysée pour commémorer les 60 ans des accords d'Evian. Ces derniers avaient mis fin à la guerre d'Algérie le 19 mars 1962.

Coronavirus - Nouvelle hausse de 36% du nombre de cas positifs en une semaine en France. Le rebond de l'épidémie se poursuit mais les hospitalisations continuent de baisser.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/