1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 8h - Guerre en Ukraine : "Les gens meurent de faim", témoigne un habitant de Marioupol
2 min de lecture

Les infos de 8h - Guerre en Ukraine : "Les gens meurent de faim", témoigne un habitant de Marioupol

La ville de Marioupol est visée par les frappes russes depuis près de trois semaines. Les rescapés racontent une situation "horrible".

La ville de Marioupol, assiégée par les Russes.
La ville de Marioupol, assiégée par les Russes.
Crédit : Mairie de Marioupol à RTL
Les infos de 8h - Guerre en Ukraine : "Les gens meurent de faim", témoigne un habitant de Marioupol
00:10:45
Le journal RTL de 8h du 19 mars 2022
00:10:45
Emilie Baujard - édité par Nicolas Barreiro

L'Ukraine en est déjà à son 24e jour de combat ce samedi 19 mars, les forces russes affirment désormais être entrées dans Marioupol. Cette ville portuaire du sud-est du pays est assiégée et bombardée depuis près de trois semaines. Les autorités locales estiment que 80% des bâtiments ont été détruits. Il n'y a plus d'eau courante, plus d'électricité, plus de chauffage. Les habitants sont de plus en plus nombreux à fuir en passant notamment par la ville de Zaporijia. 

Artyom vient d'arriver en voiture avec sa femme et sa fille de quatre ans. Accroché à son rétroviseur, des petits bouts de tissu blanc. Les vitres sont fêlées mais ils sont tous les trois en vie. "Je ne sais pas comment dire comment je me sens. C'est difficile, on a encore de la famille coincée là-bas, mon père notamment", témoigne Artyom. "C'est une situation très difficile, il n'y a plus de nourriture, plus de médicament ou de docteur, les gens meurent de faim. C'est horrible". 

Artyom et sa famille sont restés pendant trois semaines dans le sous-sol d'un complexe sportif. Avec eux, se trouvaient 4.000 personnes. "Au début, des volontaires nous ont apporté à manger mais depuis une semaine, on ne faisait manger que les enfants. Ils sont plus importants que nous", explique le père de famille. Il y a trois jours, il a su qu'un couloir humanitaire allait ouvrir. Alors, il a mis sa famille dans une voiture et a suivi un convoi pour arriver jusqu'à Zaporijia. Il a mis deux jours pour faire la route. "Beaucoup de personnes sont toujours coincées dans Marioupol. On a pu s'enfuir car on avait toujours une voiture. Mais que va-t-il se passer pour ceux qui n'ont plus de voiture ? Ils ne peuvent pas se déplacer", déplore-t-il. 

"Hier, les soldats russes sont venus dire à tous les gens réfugiés dans le complexe sportif de partir. Mais où sont-ils allés ? Il n'y a plus rien là-bas". Artyom ne sait pas encore ce qu'il va faire. Il va déjà rester ici à Zaporijia avec l'espoir que son père arrive à les rejoindre.

À écouter également dans ce journal

À écouter aussi

Tournoi des VI Nations - Le XV de France affronte ce soir l'Angleterre. En cas de victoire, les Bleus remporteraient un Grand Chelem, une première depuis 2010.

Guerre en Ukraine - La situation ukrainienne stagne sur le plan diplomatique. Emmanuel Macron a appelé Vladimir Poutine vendredi pour demander un cessez-le-feu sur tout le territoire. 

Coronavirus - Nouvelle hausse de 36% du nombre de cas positifs en une semaine en France. Le rebond de l'épidémie se poursuit mais les hospitalisations continuent de baisser.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/