6 min de lecture Royaume-Uni

Julian Assange va s'opposer à la demande d'extradition américaine

Le cofondateur de Wikileaks Julian Assange a été arrêté jeudi 11 avril à l'ambassade d'Équateur à Londres où il s'était réfugié depuis 2012. Il a été reconnu coupable d'avoir violé les conditions de sa liberté provisoire.

>
Julian Assange arrêté par la police britannique dans l'ambassade d'Équateur Crédit Image : Capture d'écran / M6 | Crédit Média : M6 | Date :
RaphaelBossePlatière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

Julian Assange a été arrêté et placé en garde à vue par la police britannique jeudi 11 avril alors qu'il se trouvait à l'ambassade d'Équateur à Londres. Il a ensuite été reconnu coupable par le tribunal de Westminster, à Londres, d'avoir violé les conditions de sa liberté provisoire, un délit passible d'un an de prison.

"Julian Assange, 47 ans, a été arrêté aujourd'hui, jeudi 11 avril, par des agents du service de la police métropolitain (MPS) à l'ambassade d'Équateur", a annoncé Scotland Yard.

La veille, Wikileaks a accusé l'Équateur d'espionner son co-fondateur. Les autorités équatoriennes auraient rassemblé des milliers de photographies et de vidéos de Julian Assange, qu'elles hébergent depuis 2012.

À lire aussi
Un policier à Londonderry, en Irlande du Nord le 19 avril 2019 Irlande du Nord
Journaliste tuée en Irlande du Nord : pourquoi la situation est tendue

Les autorités ont expliqué que l'arrestation de ce jeudi a été menée en vertu d'un mandat de juin 2012 délivré par le tribunal londonien de Westminster Magistrates, pour non présentation au tribunal.

Revivez l'évolution de la journée :

23h00 - Merci d'avoir suivi ce live commenté sur l'arrestation de Julian Assange ce jeudi 11 avril à Londres .

20h59 - Après l'arrestation du fondateur de WikiLeaks, l'association Reporters sans frontières (RSF) dénonce une procédure "qui revient à condamner des activités de type journalistique". 

20h42 - Donald Trump a refusé jeudi de commenter cette affaire. "Je ne sais rien de WikiLeaks, ce n'est pas mon affaire", a-t-il lancé. Pourtant, le président américain avait affirmé lors de sa campagne en 2016 "adoré" WikiLeaks, après la publication de milliers d'emails piratés dans le camp démocrate et gênants pour sa rivale Hillary Clinton. Une fois élu, Donald Trump avait assuré ne pas avoir été de mèche avec Julian Assange.

19h44 - Julian Assange est l'objet d'"une persécution politique" de la part des Etats-Unis, a affirmé jeudi un de ses défenseurs, Baltasar Garzon, accusant également le président équatorien de mentir. Cet avocat espagnol s'est présenté comme "le coordinateur des défenses de Julian Assange depuis juillet 2012". 

18h50 - L'arrestation de Julian Assange jeudi à l'ambassade d'Équateur à Londres relève d'"une vengeance personnelle" du président Lenin Moreno, a accusé le prédécesseur de ce dernier à la tête de l'Équateur, Rafael Correa, dans un entretien avec l'AFP à Bruxelles.

18h02 - Après l'arrestation du fondateur de WikiLeaks, l'avocate de la femme qui l'accuse de viol a indiqué qu'elle allait demander la réouverture de l'enquête. Âgée d'une trentaine d'années à l'époque des faits, la plaignante a porté plainte le 20 août 2010 contre Julian Assange, qu'elle avait rencontré au cours d'une conférence de WikiLeaks à Stockholm. 

17h30 - Julian Assange va "contester et combattre" la demande d'extradition américaine, a déclaré son avocate Jennifer Robinson à l'issue de la comparution de son client devant le tribunal de Westminster.

17h09 - En France, plusieurs personnalités politiques ont réagi à l'image de Jean-Luc Mélenchon sur son blog qui a rappelé que Julien Assange a contribué à révéler des faits d'espionnage américain contre la France ou encore de Nicolas Dupont-Aignan qui estime que "La France aurait dû accorder l'asile à Julian Assange depuis des années !".

16h50 - La juge Emma Arbuthnot a estimé que Julian Assange était "un narcissique incapable de voir au-delà de son propre intérêt" avant de le déclarer coupable. La sentence sera rendue à une date ultérieure non précisée. 

16h10 - Julian Assange, a été reconnu coupable par le tribunal de Westminster, à Londres, d'avoir violé les conditions de sa liberté provisoire, un délit passible d'un an de prison. Une autre audience concernant la demande d'extradition américaine aura lieu le jeudi 2 mai. 

15h57 - L'avocat américain de Julian Assange dénonce la volonté américaine d'extrader "un journaliste étranger" qui est poursuivi, selon lui, pour "avoir publié des informations véridiques". Il s'est également dit "amèrement déçu" que l'Equateur ait permis l'arrestation dans son ambassade de son client, "à qui il avait accordé la citoyenneté et l'asile". 

15h44 - Julian Assange est inculpé de "piratage informatique" aux Etats-Unis, une peine passible de 5 ans de prison. Selon l'acte d'inculpation, qui était jusqu'ici sous scellé, l'Australien est accusé d'avoir aidé l'ex-analyste du renseignement américain Chelsea Manning à obtenir un mot de passe pour accéder à des milliers de documents classés secret-défense ensuite révélés au public. 

15h32 - Julian Assange comparaît devant un tribunal londonien. L'Australien de 47 ans est entré dans une salle d'audience du tribunal de Westminster, chemise et veste foncées, esquissant un salut, pouce levé, en direction de la presse.

15h16 - En l'expulsant de son ambassade à Londres, l'Equateur fait courir à Julian Assange "un risque réel de graves violations de ses droits fondamentaux", a déclaré la rapporteur de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Agnès Callamard. 

14h55 - La Première ministre britannique Theresa May s'est exprimée en affirmant que "personne n'est au dessus des lois". Elle a ensuite loué le "grand professionnalisme" des policiers britanniques .

14h41 - Son audition pourrait avoir lieu dès jeudi, selon le personnel du tribunal. Par la voix de sa ministre des Affaires étrangères Marise Payne, l'Australie s'est à cet égard dite "convaincue" qu'il bénéficierait d'un traitement judiciaire équitable au Royaume-Uni

14h27 - Dans la foulée de cette arrestation, l'avocate de la femme qui accuse Julian Assange de viol en Suède en 2010 a indiqué à l'AFP qu'elle allait demander au parquet la réouverture de l'enquête. "Nous allons tout faire pour que les procureurs rouvrent l'enquête suédoise et qu'Assange soit remis à la Suède et traduit en justice pour viol", a déclaré Me Elisabeth Massi Fritz.

14h16 - Le rapporteur spécial des Nations unies pour le droit au respect de la vie privée, Joe Cannataci, qui devait rencontrer Julian Assange le 25 avril à l'ambassade d'Equateur à Londres, a indiqué qu'il n'entendait pas annuler son voyage et prévoyait de "lui rendre visite et de lui parler dans un poste de police ou partout ailleurs au Royaume-Uni où il pourrait être détenu". 

14h05 - Julian Assange "n'est pas un héros", a déclaré jeudi le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt. "Ce qu'on voit aujourd'hui c'est que personne n'est au-dessus des lois", a ajouté M. Hunt, estimant qu'Assange "a fui la vérité pendant des années et il est juste que son avenir soit décidé par le système judiciaire britannique". 

13h52 - Julian Assange arrêté au terme d'une demande d'extradition américaine, a annoncé la police britannique dans un communiqué. 

13h40 - Sur Twitter, l'avocate de Julian Assange rappelle que le mandat américain porte sur un complot avec Chelsea Manning en 2010.



13h10 - Le lanceur d'alerte Edward Snowden a regretté jeudi un "jour sombre pour la liberté de la presse". "Les images de l'ambassadeur d'Equateur invitant la police secrète dans l'ambassade pour traîner dehors un éditeur - que cela plaise ou non - de matériaux journalistiques primés finira dans les livres d'Histoire",  a indiqué sur Twitter l'ancien consultant de la NSA. 

12h58 - "J'ai demandé à la Grande-Bretagne la garantie que M. Assange ne serait pas extradé vers un pays où il pourrait être torturé ou condamné à mort", a assuré le président équatorien, Lenin Moreno.

12h51 - Lors de son arrestation, Julian Assange a refusé de coopérer avec la police. Sur les images, on peut le voir avec une barbe, porté par les policiers.

12h41 - Pourquoi Julian Assange a-t-il été arrêté ? Que lui reproche-t-on ? Retrouvez notre éclairage ici.

12h30 - L'Équateur a "de manière souveraine" retiré l'asile diplomatique à Julian Assange, assure le président Moreno sur Twitter car il aurait "violé à plusieurs reprises les conventions internationales et le protocole de cohabitation". Son prédécesseur, Rafael Correa, l'accuse de "traîtrise". "Cela met la vie d'Assange en danger et humilie l'Équateur. Jour de deuil mondial", écrit-il sur son compte Twitter.

12h27 - La Russie a accusé jeudi les autorités britanniques d'"étrangler la liberté". "La main de la démocratie étrangle la liberté", a réagi sur Facebook la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova. "Nous espérons que tous ses droits seront respectés", a déclaré de son côté le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. 

12h01 - Wikileaks a déploré cette arrestation, estimant que l'Équateur avait  mis fin illégalement" à l'asile politique accordé à Julian Assange.

En février 2018, la justice britannique avait refusé de lever le mandat d'arrêt visant Julian Assange (voir vidéo ci-dessous).

>
Londres maintient le mandat d'arrêt contre Assange Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : AFPTV / AFP | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Justice Julian Assange
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797408803
Julian Assange va s'opposer à la demande d'extradition américaine
Julian Assange va s'opposer à la demande d'extradition américaine
Le cofondateur de Wikileaks Julian Assange a été arrêté jeudi 11 avril à l'ambassade d'Équateur à Londres où il s'était réfugié depuis 2012. Il a été reconnu coupable d'avoir violé les conditions de sa liberté provisoire.
https://www.rtl.fr/actu/international/julian-assange-arrete-par-la-police-britannique-dans-l-ambassade-d-equateur-7797408803
2019-04-11 11:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/B-Nisw7S0-G69g26fgE2EQ/330v220-2/online/image/2019/0411/7797410744_julian-assange-lors-de-son-arrestation-a-l-ambassade-d-equateur-le-11-avril-2019.png