1 min de lecture Justice

Julian Assange inculpé pour "complot de piratage informatique" aux États-Unis

Le cofondateur de Wikileaks a été arrêté le jeudi 11 avril à l'ambassade d'Équateur, à Londres, où il s'était réfugié depuis 2012. Julian Assange est inculpé pour "complot de piratage informatique".

Julian Assange à l'ambassade d'Équateur à Londres
Julian Assange à l'ambassade d'Équateur à Londres Crédit : Justin TALLIS / AFP
Sarah Duhieu
Sarah Duhieu
et AFP

Il risque jusqu'à cinq ans de prison. Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, arrêté ce jeudi 11 avril à Londres à la suite d'une demande d'extradition des États-Unis, est inculpé pour "complot de piratage informatique", a révélé le ministère américain de la Justice.

Selon l'acte d'inculpation, qui était jusqu'à présent sous scellé, l'Australien est accusé d'avoir aidé l'ex-analyste du renseignement américain Chelsea Manning à obtenir un mot de passe pour accéder à des milliers de documents classés secret-défense. En 2010, des centaines de milliers de documents confidentiels concernant les guerres d’Irak et d’Afghanistan avaient ainsi été rendus publics sur le site WikiLeaks. A cause de l'intervention de Julian Assange, les enquêteurs auraient eu plus de difficultés à identifier la source de cette fuite massive.

Le fondateur de WikiLeaks aurait aussi "activement" encouragé Manning à lui fournir davantage d'informations en vue de les publier sur son site.

Une inculpation censée rester secrète

Pour cette affaire, Julian Assange, 47 ans, a fait l'objet d'une inculpation aux États-Unis. Censée rester secrète, son existence avait été révélée de manière fortuite par des procureurs, le 15 novembre. L'homme redoute une extradition vers ce pays pour des atteintes à la sécurité nationale.

À lire aussi
Dans l'Ain, de nombreux bébés sont nés avec des malformations justice
Ain : enquête ouverte sur un bébé né avec un bras malformé

Outre le piratage, le fondateur de Wikileaks est aussi visé par deux accusations, l'une pour viol et l'autre pour agression sexuelle, en Suède. C'est pour échapper à une arrestation dans ces affaires qu'il s'était réfugié dans l'ambassade d'Équateur au Royaume-Uni, le 19 juin 2012, là où il a été arrêté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Julian Assange Piratage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants