2 min de lecture Wikileaks

Julian Assange propose un poste à l'ingénieur de Google viré pour sexisme

Le cofondateur de Wikileaks, Julian Assange, s'est opposé au licenciement pour sexisme d'un ingénieur de Google. Il lui a proposé un travail.

Julian Assange, le cofondateur de Wikileaks
Julian Assange, le cofondateur de Wikileaks Crédit : JOHN STILLWELL / POOL / AFP
Marie Demeulenaere
Journaliste

"Les choix et les capacités des hommes et des femmes divergent, en grande partie, en raison de causes biologiques et (donc) ces différences peuvent expliquer pourquoi on n'a pas une représentation égale des femmes dans la tech et (dans les fonctions de) leadership."

Cette note interne rédigée dimanche 6 août par James Damore, un ingénieur de Google, lui a coûté son emploi. La firme américaine a licencié son salarié pour "perpétuation des stéréotypes de genre", après que les propos aient été considérés comme sexiste et discriminant par des nombreux grands noms de la Silicon Valley et par de nombreuses personnes. 

Cette histoire est venue aux oreilles de Julian Assange, qui n'a pas hésité à intervenir directement sur son compte Twitter ce mercredi 9 août. Selon BFMTV Le cofondateur de Wikileaks fustige la décision de Google et propose même un nouvel emploi à l'ancien ingénieur. "La censure, c'est pour les perdants", a déclaré Julien Assange qui considère que la liberté d'expression mérite respect. "Le manque de discussion favorise les voies les plus extrémistes et les plus autoritaires" a ajouté le cybermilitant australien réfugié à l'ambassade équatorienne à Londres depuis 2012. 

À lire aussi
Julian Assange, le 1er mai 2019 à Londres Wikileaks
Julian Assange : Washington annonce 17 nouvelles inculpations

Ce licenciement intervient alors que les firmes high tech de la Silicon Valley ont été plusieurs fois pointées du doigt pour le manque de diversité de leurs équipes. Selon les derniers chiffres du groupe Google publiés par BFMTV, 69 % des salariés Google sont des hommes. Ce chiffre passe même à 80 % pour les emplois technologiques. Dans le même temps, la réaction du groupe relance également le débat sur la liberté d'expression.

Dans un courrier, le PDG de Google, Sundar Pichai, a défendu ce droit, mais considère que ce salarié est allé trop loin : "Certains passages violent notre Code de conduite et franchissent les limites en avançant des stéréotypes de genre nuisibles sur notre lieu de travail. Suggérer qu'un groupe de nos collègues a des traits qui les rend biologiquement moins adaptées à ce travail est offensant", a-t-il déclaré. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Wikileaks Google Julian Assange
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789671183
Julian Assange propose un poste à l'ingénieur de Google viré pour sexisme
Julian Assange propose un poste à l'ingénieur de Google viré pour sexisme
Le cofondateur de Wikileaks, Julian Assange, s'est opposé au licenciement pour sexisme d'un ingénieur de Google. Il lui a proposé un travail.
https://www.rtl.fr/actu/international/julian-assange-wikileaks-ingenieur-google-sexisme-7789671183
2017-08-09 21:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AXmkZsWjcWqLdYMGhhbeXw/330v220-2/online/image/2016/0621/7783776243_000-c39ui.jpg