2 min de lecture Environnement

Incendies en Australie : un impact désastreux sur l'environnement

De violents incendies touchent l'Australie depuis plus de trois mois. La fumée qui s'en échappe a de graves conséquences sur de nombreux paysages, notamment sur des glaciers situés à 2.000 km en Nouvelle-Zélande.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Incendies en Australie : un impact désastreux sur l'environnement Crédit Image : PETER PARKS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

La COP25 sur le climat s'est achevée dimanche 15 décembre sur un piètre résultat. Et les négociations qui ont eu lieu semblent absurdes, notamment face aux violents incendies qui touchent la forêt en Australie depuis trois mois. L'équivalent de la surface de la Belgique a déjà brûlé. Ces incendies ont des conséquences inhabituelles. 

Car à 2.000 kilomètres de l’Australie, en Nouvelle-Zélande, les glaciers se teintent de rouge et de rose. Les images sont spectaculaires. Les scientifiques attribuent ce changement de couleur aux poussières rouges présentes dans la fumée des incendies et emportées par le vent. Alors les néo-zélandais ne cachent pas leur mécontentement, car un glacier qui n'est plus blanc reflète moins la lumière et fond plus vite.

Autre conséquence à Sydney, la mer rejette des vagues noires sur les plages. Des vagues de suie. Sydney et toute les villes de l’Est du pays vivent dans un brouillard épais depuis plusieurs semaines. Les taux de pollution sont dix fois supérieurs aux normes, la fréquentation aux urgences a augmenté, les enfants ne sortent plus à la recréation.

Les incendies ont aussi déjà détruit 700 maisons. Il y a eu 6 morts. Et la biodiversité est mal en point, 2.000 koalas auraient déjà brûlé, un quart de leur habitat a disparu. Enfin, les Australiens pourraient manquer d'eau potable dans les prochaines semaines. Le lac qui alimente 80% de Sydney en eau potable est menacé par des poussières toxiques. L’Australie qui devrait également faire face cette semaine à des records de chaleur, plus de 45 degrés.

Rien n'a été fait à la COP 25

À lire aussi
Une partie de la Terre (illustration) écologie
Paris : "Change Now", une exposition universelle des solutions pour la planète

Aucune décision n'a été prise pour faire face à ce problème à la COP25 qui a eu lieu la semaine dernière en Espagne. Tout a été fait pour bloquer les discussions et saboter la conférence. Le Premier ministre australien continue à défendre le charbon et estime que ce n’est pas parce que son pays va réduire un peu ses émissions que cela va changer grand chose et surtout selon lui, cela n'a rien a voir avec les incendies.

Il y a eu ces dernières semaines de grandes manifestations en Australie. Les gens suffoquent. Des jeunes surtout ont demandé à leur gouvernement d'agir. Des scientifiques australiens sont venus à Madrid lancer des appels désespérés. Mais ce pays, avec le Brésil et les États-unis, s'est appliqué à faire retirer du texte d'accord toute obligation de faire des efforts en plus ou d'aider financièrement les pays pauvres. On a assisté à Madrid au naufrage des négociations climatiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Nouvelle-Zélande Australie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants