4 min de lecture Australie

Incendies en Australie : quelle est la situation ce lundi ?

Depuis septembre, les incendies ont détruit une superficie équivalente à l'île d'Irlande, selon les autorités qui affirment que la crise est loin d'être terminée.

Des habitants fuyant les incendies le 5 janvier 2020 à Bemboka en Nouvelle-Galles du Sud Crédits : SAEED KHAN / AFP | Date : 06/01/2020
15 >
Des habitants fuyant les incendies le 5 janvier 2020 à Bemboka en Nouvelle-Galles du Sud Crédits : SAEED KHAN / AFP | Date : 06/01/2020
Photo satellite de l'est de l'Australie, le 4 janvier 2020 Crédits : AFP PHOTO / Satellite image ©2020 Maxar Technologies | Date : 06/01/2020
Des milliers de touristes ont quarante-huit heures pour quitter les zones touristiques sur la côte sud-est de l'Australie - photo prise à Batemans Bay, le 2 janvier. Crédits : PETER PARKS / AFP | Date : 02/01/2020
Deux pompiers près de la ville de Nowra, en Australie, le 31 décembre 2019 Crédits : Saeed KHAN / AFP | Date : 31/12/2019
La ville de Bombala, envahie par la fumée de l'incendie qui a touché le sud-est de l'Australie, le 31 décembre 2019 Crédits : SEAN DAVEY / AFP | Date : 31/12/2019
Deux touristes évacués de leur camping à cause de l'incendie qui a touché le sud-est de l'Australie, le 31 décembre 2019 Crédits : SEAN DAVEY / AFP | Date : 31/12/2019
Une route à Nowra, en Australie, lors de l'incendie du 31 décembre 2019 Crédits : SAEED KHAN / AFP | Date : 31/12/2019
Près de la ville de Cooma, en Nouvelle-Galles du Sud, le 4 janvier 2020 Crédits : SAEED KHAN / AFP | Date : 06/01/2020
Le porte-avions de la Marine australienne "MH-60R Seahawk", le 5 janvier 2020 Crédits : Thomas Sawtell / AUSTRALIAN DEPARTMENT OF DEFENCE / AFP | Date : 06/01/2020
Des civils évacués de Mallacoota, au sud-est du pays, le 6 janvier 2020 Crédits : Nicole DORRETT / AUSTRALIAN DEPARTMENT OF DEFENCE / AFP | Date : 06/01/2020
Le lac Jindabyne, en Nouvelle-Galles du Sud, le 4 janvier 2020 Crédits : Saeed KHAN / AFP | Date : 06/01/2020
Un pompier en lutte contre les flammes, à Nowra, au sud de Sydney, le 31 décembre 2019 Crédits : SAEED KHAN / AFP | Date : 06/01/2020
Un kangourou, à Nowra, au sud de Sydney, le 31 décembre 2019 Crédits : SAEED KHAN / AFP | Date : 06/01/2020
Un cheval échappant aux flammes, à Nowra, au sud de Sydney, le 31 décembre 2019 Crédits : SAEED KHAN / AFP | Date : 06/01/2020
Un hélicoptère intervenant près de Bairnsdale dans l'État de Victoria, le 31 décembre 2019 Crédits : Handout / STATE GOVERNMENT OF VICTORIA / AFP | Date : 06/01/2020
1/1
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

L'Australie a vécu un week-end cauchemardesque. Le pire depuis septembre et le début des incendies. Ce lundi 6 janvier, on déplore 24 morts et une superficie dévastée désormais équivalente à l'île d'Irlande. Et les autorités ont averti que la crise était loin d'être terminée. 

En dépit de conditions météorologiques plus clémentes en ce début de semaine, les efforts ont donc été redoublés pour lutter contre des flammes beaucoup plus précoces et virulentes cette saison. Des feux qui ont transformé d'immenses étendues boisées en véritables champs de cendres.

Épaulés par des renforts venus des États-Unis et du Canada, les pompiers australiens profitaient eux de quelques précipitations et d'une baisse des températures, avant que le mercure ne remonte dans les prochains jours. Des réservistes de l'armée ont aussi été déployés lundi dans les zones ravagées dans trois États australiens. 

Une mobilisation sans précédent

Dimanche, le gouvernement a en effet annoncé la plus importante mobilisation de réservistes de l'armée, avec l'appel de 3.000 personnes qui se sont déployées lundi sur la côte est avec pour mission d'aider à évaluer les dégâts, rétablir l'électricité et distribuer aide alimentaire ou carburant aux zones sinistrées.

À lire aussi
Melbourne concentre à elle seule 20% de la population australienne (illustration) Australie
Coronavirus en Australie : 300.000 habitants de Melbourne reconfinés

Pour la première fois de l'histoire australienne, le gouvernement a aussi déployé son équipe d'aide médicale pour prêter son concours aux évacuations. Celle-ci sert en temps normal dans les pays étrangers touchés par des catastrophes naturelles.

Samedi, des dizaines de milliers d'Australiens ont dû fuir leur domicile. Sydney, principale ville du pays, est menacée de coupures d'électricité. Les autorités ont appelé les habitants à restreindre leur consommation.

130 feux en Nouvelle-Galles du Sud

Les incendies se concentrent toujours sur les côtes sud et est du pays. En Nouvelle-Galles du Sud, "il ne faut pas relâcher les efforts, notamment car 130 feux continuent de brûler", a rappelé lundi matin la Première ministre de l'État, Gladys Berejiklian.

Vingt-quatre personnes ont péri depuis septembre, tout comme 500 millions d'animaux. Près de huit millions d'hectares (80.000 km2) ont été ravagés dans tout le pays, soit une superficie désormais équivalente à celle de l'île d'Irlande. Plus de 1.500 maisons sont parties en fumée. Deux personnes sont en outre portées disparues en Nouvelle-Galles du Sud.

Les feux s'invitent aux Golden Globes

La crise des feux s'est invitée dimanche à la cérémonie des Golden Globes à Los Angeles, quand Jennifer Aniston a lu un message de Russell Crowe, resté en Australie pour lutter contre une catastrophe due selon lui au "réchauffement climatique". 

"Nous devons agir sur la base de la science, engager une transition mondiale vers les énergies renouvelables et respecter notre planète pour ce qu'elle est, un endroit unique et fascinant", disait ce message. Cate Blanchett a de son côté rendu hommage aux pompiers australiens.

Soutien international

Des nombreuses personnalités comme la tenniswoman Ashleigh Barty, après Nicole Kidman et Pink, se sont mobilisées en lançant des collectes de fonds ou sous forme de dons. Une cagnotte lancée par la comédienne Celeste Barber sur Facebook pour aider les pompiers a collecté en 48 heures 25 millions de dollars australiens (15,5 millions d'euros) de dons venus du monde entier.

Dimanche, le président français Emmanuel Macron a aussi annoncé avoir proposé "une aide opérationnelle immédiate" à l'Australie. De même que Le Premier ministre canadien Justin Trudeau qui a appelé ses concitoyens à faire des dons pour venir en aide aux victimes.

Le pire peut-être encore à venir ?

Le Premier ministre de l'État du Victoria Daniel Andrews a de son côté créé une agence spécialisée dans l'aide aux victimes des feux de forêt. Cet organisme sera permanent, car ce genre de crise risque de se reproduire à l'avenir, du fait du réchauffement climatique. 

"Il faut être honnête et conscient du fait que nous allons être confrontés à davantage d'incendies et davantage de dégâts à chaque saison des feux", a-t-il dit aux journalistes. "C'est la nouvelle norme." 

Le président de cette nouvelle agence, Pat McNamara, a estimé pour sa part que pour cette année, le pire était peut-être encore à venir. "Nous en avons probablement donc pour encore quatre ou cinq semaines de cette météo.", a-t-il observé sur la chaîne ABC.. 

Le Premier ministre critiqué

Au fil des mois, le ressentiment s'est accru contre le Premier ministre conservateur Scott Morrison, vivement décrié pour le fait de privilégier le très lucratif secteur du charbon plutôt que la lutte contre le réchauffement climatique, dont le rôle est pourtant montré du doigt dans la crise environnementale actuelle.

Critiqué aussi pour la lenteur de sa réponse, Scott Morrison s'est déjà engagé à reverser sur deux ans deux milliards de dollars australiens (1,2 milliard d'euros) de rentrées fiscales dans un fond national d'aide. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Australie Incendie Pompiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants