2 min de lecture Diplomatie

Incendies en Amazonie : Bolsonaro exige encore que Macron se "rétracte"

La brouille entre les deux hommes continue. Mercredi 28 août, le président brésilien a posé de nouveau comme condition à un dialogue que le président français "se rétracte" après l'avoir accusé de mensonge.

Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro
Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro Crédit : CHARLES PLATIAU, MAURO PIMENTEL / AFP / POOL
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Bolsonaro persiste et signe. Le président brésilien a posé de nouveau mercredi 28 août comme condition à un dialogue que le président français Emmanuel Macron "se rétracte" après l'avoir accusé de mensonge et avoir "relativisé" la souveraineté du Brésil sur l'Amazonie, toujours en proie aux flammes

Emmanuel Macron "m'a traité de menteur et à deux reprises a dit que la souveraineté (brésilienne sur) l'Amazonie devait être relativisée", a dit le chef de l'État à des journalistes. "Nous pourrons recommencer à nous parler quand il se sera rétracté après ce qu'il a dit contre ma personne", a-t-il poursuivi.

La brouille entre les deux hommes continue donc. Bien que Jair Bolsonaro ait auparavant conditionné l'arrivée de l'aide du G7 au "retrait de (ses) insultes" par son homologue français, le président brésilien avait pourtant annoncé mardi qu'il était "ouvert" à une aide financière "d'organisations étrangères et même de pays", à condition de contrôler les fonds.

Une position saluée mercredi par la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye : "La réaction de M. Bolsonaro est la démonstration que ce G7 a finalement été utile". 

Des propos "extrêmement irrespectueux"

À lire aussi
Emmanuel Macron, en Chine le 6 novembre 2019 armée
Emmanuel Macron juge que l'OTAN est en état de "mort cérébrale"

Ce nouvel épisode participe encore un peu plus à l'escalade dans la violente polémique opposant le Brésil et la France. Face aux incendies qui détruisent la forêt amazonienne, Emmanuel Macron avait posté un message en dénonçant un "crime contre l'humanité". En réponse, Jair Bolsonaro avait attaqué la "mentalité colonialiste dépassée au XXIIème siècle".

Puis, le président brésilien avait réagi à un post Facebook dans lequel le physique de Brigitte Macron était moqué, le comparant à celui de Michelle Bolsonaro. Des propos "extrêmement irrespectueux" selon Emmanuel Macron, qui s'est dit "triste pour lui et pour les Brésiliens". Jair Bolsonaro avait une nouvelle fois réagi. Pour lui, le président français multiple les "attaques déraisonnables et gratuites". Il lui reprochait notamment de traiter l'Amazonie comme une "colonie". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Environnement Brésil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants