2 min de lecture Accident

Explosions à Beyrouth : un deuxième Français est décédé

Un deuxième ressortissant français a été recensé parmi les personnes décédées dans la double explosion qui a ravagé Beyrouth le 4 août et fait plus de 171 morts.

Le 4 août, une gigantesque explosion fait plus de 200 morts et au moins 6.500 blessés, détruit le port de Beyrouth et ravage des quartiers entiers de la capitale libanaise. La déflagration met à terre une économie déjà aux abois.
Le 4 août, une gigantesque explosion fait plus de 200 morts et au moins 6.500 blessés, détruit le port de Beyrouth et ravage des quartiers entiers de la capitale libanaise. La déflagration met à terre une économie déjà aux abois. Crédit : STR / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

Le Liban compte ses morts, plus d'une semaine après la double explosion qui a fait 171 morts et 6.500 blessés mardi 4 août, à Beyrouth, selon le dernier bilan officiel.

Une seconde victime française a été retrouvée morte. Le 5 août, un architecte français vivant dans la capitale libanaise avait déjà été retrouvé sans vie dans les décombres, a indiqué le parquet de Paris, confirmant une information de BFM TV.

Dans le port dévasté, les secouristes continuent de retrouver des victimes de la déflagration, provoquée par une énorme quantité de nitrate d'ammonium stockée dans un entrepôt. Toute la République était au courant, parfois depuis des années, de la présence au milieu de la ville de ces tonnes de nitrate d'ammonium, et ce depuis six ans, de l'aveu même de certains responsables et selon des sources sécuritaires.

Le Liban refuse une enquête internationale

La ministre des Armées a été reçue vendredi par M. Aoun, et doit accueillir le porte-hélicoptères Le Tonnerre, apportant aide alimentaire et matériaux de construction.

À lire aussi
Liban
Liban : comment les plaques d'égout de Beyrouth sont devenues la nouvelle cible des voleurs


Les autorités libanaises ont nommé le juge Fadi Sawan, connu selon des sources judiciaires pour son indépendance et sa probité, pour mener l'enquête sur les causes de l'explosion. Mais ce n'est pas lui qui interrogera plusieurs ministres, anciens et actuels, au sujet du nitrate d'ammonium stocké au port: ils devront comparaître devant une instance spéciale.

Jeudi, David Hale a annoncé que la police fédérale américaine (FBI) allait se joindre aux enquêteurs "à l'invitation" des autorités libanaises. Paris a de son côté ouvert une enquête.

Les autorités libanaises rejettent une enquête internationale, malgré les voix qui s'élèvent au Liban et à l'étranger en sa faveur. Des experts de l'ONU ont réclamé une enquête indépendante et rapide, exprimant leur inquiétude devant "l'impunité" dont bénéficient selon eux les responsables politiques libanais.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accident International Explosions à Beyrouth
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants