2 min de lecture Présidentielle américaine

États-Unis : Douglas Emhoff, mari de Kamala Harris et premier "Second gentleman"

BILLET - Kamala Harris devenant la première femme vice-présidente des États-Unis, son époux Doug Emhoff devient par conséquent le premier Sgotus : Second gentleman of the United States.

micro generique L'oeil de... Natacha Polony & Valérie Trierweiler & Philippe Caverivière iTunes RSS
>
L'oeil de... Valérie Trierweiler du 20 janvier 2021 Crédit Image : Mark Makela / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Valérie Trierweiler édité par Marie Gingault

Douglas Emhoff, le mari de Kamala Harris, est le premier à occuper la fonction de "Second gentleman". Celle que Jill Biden avait occupée lorsque son mari était le vice-président de Barack Obama.

En effet, puisque Kamala Harris est la première femme vice-présidente, son mari devient automatiquement le premier homme conjoint. Il aurait pu, comme l’époux d’Angela Merkel, rester dans l’ombre et refuser d’apparaitre comme le prince consort mais non : il a épousé Kamala Harris, il a épousé la cause également. Il aura donc l’appellation de Sgotus (Second gentleman of the United States).

Doug, comme il est ainsi surnommé, fait cela avec la meilleure volonté. Cet avocat de 56 ans s'était mis en congé pour accompagner son épouse en campagne, où il avait même l’air très à l’aise. Dimanche, il a tweeté qu’il était très honoré d’occuper la fonction de "Second gentleman".

Doug Emhoff le "good husband"

Concrètement, le Sgotus a droit à un bureau à la Maison-Blanche et même à une équipe qu’il a d’ailleurs déjà constituée. Il a déjà réfléchi au rôle qu’il devait tenir, même si on attend surtout de lui qu’il seconde non pas son épouse, mais la First Lady. Il veut travailler sur les questions d’accès à la justice pour les plus défavorisés. En tant qu’avocat, il est bien placé pour connaitre les montants des honoraires. Douglas Emhoff était spécialisé dans le droit des médias, du sport et du spectacle. Et même s’il l’assure : "je ne suis pas le conseiller politique de ma femme", on imagine que Kamala Harris l’écoutera notamment sur ces questions.

À lire aussi
international
Premier échange entre Harris et Macron pour une "coopération étroite"

Jusqu’à maintenant, Doug fait l’unanimité : il apparait comme le "good husband". Il est bon orateur et ne cache pas l’admiration qu’il a pour son épouse. Il faut dire que c’est un jeune couple, les tourtereaux se sont rencontrés en 2013 lors d’un blind-test. Ils étaient tous les deux divorcés et célibataires et n’avaient pas encore passé la cinquantaine. Doug est père de deux enfants et comme dans un bon film américain, les enfants adorent leur belle-mère.

Pour l'heure, tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Kamala Harris et Douglas Emhoff se font des déclarations d’amour sur les réseaux sociaux, font du sport ensemble, des grandes marches pour échanger sur le cours du monde. Mais le Sgotus va malgré tout devoir trouver sa place et ça ne sera peut-être pas si évident. 

Il deviendra un pion dans une très grosse machine. Il sera le plus souvent seul ou avec des gens avec lesquels il n’a pas choisi d’être. Il ne pourra sans doute plus être lui-même. Mais il lui reste ses deux passions : jouer au golf sous le soleil de Californie et boire des cocktails !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine États-Unis Joe Biden
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants