1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Investiture de Joe Biden : Donald Trump a-t-il tenu ses promesses de campagne ?
2 min de lecture

Investiture de Joe Biden : Donald Trump a-t-il tenu ses promesses de campagne ?

FACT CHECKING - À quelques heures de la fin du mandat de Donald Trump, où en sont les promesses qui avaient permis son élection en 2016 ?

Donald Trump lors de sa visite surprise en Irak le" 26 décembre 2018.
Donald Trump lors de sa visite surprise en Irak le" 26 décembre 2018.
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Investiture de Joe Biden : Donald Trump a-t-il tenu ses promesses de campagne ?
03:14
Investiture de Joe Biden : Donald Trump a-t-il tenu ses promesses de campagne ?
03:14
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Ryad Ouslimani

À quelques heures du départ de Donald Trump de la Maison Blanche, nous allons revenir sur le bilan du président américain sortant, notamment sur l'application de ses promesses électorales. L’une des promesses de campagne pour laquelle Donald Trump n’a pas tardé à signer un décret, on retrouve la construction d'un mur entre les États-Unis et le Mexique. Le but : arrêter l’immigration illégale. La promesse du candidat Trump est mise à exécution. 

Le mur doit s'étendre tout le long des 3.144 kilomètres de frontière, de l’océan Pacifique jusqu’au golfe du Mexique. Le coût de sa construction est estimé à 8 milliards de dollars (tout au plus à 12 milliards). Les contribuables américains ne sont pas mis à contribution, le Mexique doit en financer la construction. 4 ans plus tard, comme tous les chantiers, ce n’est pas ce qu’on a prévu au départ. 

Sur les 727 kilomètres de barrières supplémentaires que Donald Trump déclare avoir fait construire, seuls 76 kilomètres ont été érigés à des endroits où il n’existait auparavant aucun obstacle physique tangible. En ce qui concerne le coût, il s’élève à ce jour à 15 milliards de dollars, pour 40 % de frontière sud sécurisée. Et le Mexique n’a, étonnement, pas versé un peso.

Quid alors du bilan de sa politique internationale ? Nous sommes le 1er juin 2017 et Donald Trump réalise une promesse de campagne très emblématique. Les États-Unis sortent de l’Accord de Paris sur le climat. Donald Trump s’était engagé à sortir d’un accord signé en 2015 par Barcak Obama et visant à limiter la hausse de température moyenne mondiale. Un accord injuste disait Donald Trump. À l’époque, cela a été un coup de semonce puisque les États-Unis, deuxième émetteur de gaz à effet de serre mondial, donnaient un signal contraire au reste du monde concernant la lutte contre le réchauffement climatique. 

Le bilan économique mis en avant

À lire aussi

Une décision symbolique mais qui n’a pas vraiment eu d’impact, hormis le symbole, puisque la sortie de ce traité n’a été effective que le 4 novembre dernier, soit le lendemain du scrutin présidentiel. Joe Biden à promis de réintégrer l’Accord de Paris pour le climat. 

Trump a aussi fait d'autres promesses électorales : retrait de l’accord sur le nucléaire Iranien, acté le 8 mai 2018, sortie des États-Unis de l’UNESCO (programme culturel des Nations Unis promesse tenue en octobre 2017). Le président américain a usé du retrait comme forme de diplomatie

En matière de bilan, c'est le plan économique qui est mis en avant lorsqu'on évoque le mandat de Donald Trump. En 2016, Donald Trump promettait 4% de croissance pour les États-Unis. En 2019, c’était plutôt 3,2%, ce qui est un bon résultat. Hors Covid, Donald Trump a profité du plus long cycle de croissance depuis 10 ans outre-Atlantique. Quand il était arrivé à la Maison-Blanche, Donald Trump avait, lui, trouvé un taux de chômage de 4,7 %, et il était descendu jusqu'à 3,5 % à la fin 2019, son plus bas niveau depuis 50 ans. Mais une dette se creuse, et les hausse des droits de douanes fragilisent les plus faibles. À voir sur le long terme. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/