2 min de lecture Racisme

États-Unis : à Washington, les manifestants antiracistes exigent l'égalité

Des milliers de personnes se sont réunies à Washington ce vendredi 28 août pour protester contre les violences policières et l'injustice.

Des milliers de personnes se sont réunies à à Washington, vendredi 28 août, pour protester contre le racisme
Des milliers de personnes se sont réunies à à Washington, vendredi 28 août, pour protester contre le racisme Crédit : Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Une marée humaine était présente à Washington ce vendredi 28 août pour protester contre le racisme aux États-Unis. Une foule de dizaines de milliers de manifestants antiracistes s'est retrouvée au cœur de la capitale américaine pour réclamer la fin des violences policières contre la minorité noire, après une série de bavures qui ont rouvert les plaies raciales de l'Amérique.

Cette manifestation, qui s'est tenue 57 ans jour pour jour après l'emblématique discours, "I have a dream", du leader de la lutte pour les droits civiques, Martin Luther King, avait pour mot d'ordre,  "Enlevez votre genou de nos cous", en référence à la mort de George Floyd, un quadragénaire noir asphyxié par un policier blanc le lundi 25 mai à Minneapolis.

Submergé par l'émotion, son frère Philonise a remercié les manifestants pour leur mobilisation. "J'aimerais tellement que George soit là pour vous voir...", a-t-il dit en pleurs, avant d'ajouter, optimiste, : "le changement est en train d'arriver parce que nous l'exigeons."

Le père de Jacob Blake a pris la parole

Le père de Jacob Blake, grièvement blessé dimanche 23 août à Kenosha, dans le nord du pays, a lui fait scander "pas de justice, pas de paix", alors que l'agent qui a tiré plusieurs balles dans le dos du père de famille n'a toujours pas été arrêté, ni inculpé.

À lire aussi
À New York, les manifestants ont défilé dans la rue pour réclamer justice après la mort de Breonna Taylor, le 23 septembre 2020. racisme
États-Unis : nouvelle poussée de tensions raciales autour de l'affaire Breonna Taylor

Dernier outrage selon ses proches : le jeune homme de 29 ans, qui a perdu l'usage de ses jambes, est resté menotté à son lit d'hôpital jusqu'à ce vendredi 28 août. "Il y a deux systèmes judiciaires aux États-Unis, un pour les Blancs, un pour les Noirs", a regretté Jacob Blake père.

Ce drame a entraîné des manifestations émaillées de violences pendant trois nuits à Kenosha, où deux personnes ont été abattues par un jeune homme de 17 ans qui, armé d'un fusil d'assaut, s'était joint à des milices censées défendre les commerces locaux. 

L'affaire Jacob Blake a aussi déclenché un mouvement de protestation sans précédent dans le monde du sport. Après la décision des joueurs de basket-ball des Milwaukee Bucks de boycotter un match, la NBA a dû reporter plusieurs rencontres mercredi et jeudi. Les compétitions reprendront toutefois ce samedi 29 août.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Racisme Manifestations Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants