2 min de lecture États-Unis

Émeutes au Capitole : Trump et Pence s'expliquent à la Maison Blanche

Le président américain et son vice-président se sont rencontrés lundi 11 janvier pour la première fois depuis les émeutes du capitole.

Mike Pence le 10 octobre 2020
Mike Pence le 10 octobre 2020 Crédit : Zak BENNETT / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

C'était une réunion au sommet, et sûrement l'une des dernières entre Donald Trump et son vice-président Mike Pence, alors que le président s'apprête à laisser sa place au nouveau président démocrate des États-Unis, Joe Biden, le 20 janvier.

Cinq jours après les émeutes du Capitole qui ont fait cinq morts et qui ont consterné le monde entier, le président américain s'est entretenu avec son vice-président à la Maison Blanche, sur fond de tensions.

Selon un responsable sur place, les deux hommes ont eu une "bonne conversation", et Donald Trump n'a pas l'intention de démissionner avant la fin de son mandat, le 20 janvier.
De son côté, le vice-président n'a pas l'intention de le démettre de ses fonctions en invoquant le 25e amendement de la Constitution américaine, en le déclarant, avec le soutien de ses principaux ministres, inapte à exercer sa fonction.

Plusieurs sénateurs républicains comme Ben Sasse, Lisa Murkowski, et Pat Toomey ont publiquement appelé le président à démissionner ces derniers jours, à la suite des évènements survenus le 6 janvier au Capitole. Alors que le Congrès votait la certification du nouveau président élu Joe Biden, des centaines de partisans pro-Trump ont envahi le bâtiment provoquant son évacuation et donnant lieu à des scènes ahurissantes retransmisses sur les chaînes de télévision du monde entier.

Trump ne démissionnera pas d'ici le 20 janvier

À lire aussi
Coronavirus États-Unis
Biden estime que la Covid-19 fera plus de 600.000 morts aux États-Unis

Le vice-président Mike Pence avait déclaré qu'il ne s'opposerait pas à la certification de Joe Biden, alors que Donald Trump lui avait demandé de bloquer cette cérémonie. "Mike Pence n'a pas eu le courage de faire ce qu'il aurait dû faire pour protéger notre pays et notre Constitution", avait alors tweeté Donald Trump, pendant qu'une horde de ses partisans envahissait le Capitole. Lors des émeutes, certains militants ont parcouru les couloirs du Capitole en hurlant que le vice-président était un "lâche", selon le New York Times.

Après les récents évènements, les ministres des Transports, de l'Éducation et de la Sécurité intérieure ont démissionné successivement. Pour autant, Donald Trump semble bien décidé à aller jusqu'au bout de son mandat qui se termine le 20 janvier : "Ils se sont engagés à poursuivre leur travail pour le pays jusqu'à la fin de leur mandat", a déclaré un responsable à la Maison Blanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Joe Biden
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants