2 min de lecture Présidentielle américaine

DIAPORAMA - Présidentielle américaine : qui sont ces élus emblématiques du Congrès ?

La démocrate Alexandria Ocasio-Cortez a été facilement réélue mardi. D'autres élus emblématiques vont également faire leur entrée au Congrès.

L'ex-astronaute américain Mark Kelly, le 3 novembre 2020 dans l'Arizona Crédits : COURTNEY PEDROZA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP | Date : 04/11/2020
6 >
L'ex-astronaute américain Mark Kelly, le 3 novembre 2020 dans l'Arizona Crédits : COURTNEY PEDROZA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP | Date : 04/11/2020
La représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, en août 2020 Crédits : Tom Williams / POOL / AFP | Date : 04/11/2020
Sarah McBride (ici le 28 juillet 2016), élue sénatrice du Delaware Crédits : SAUL LOEB / AFP | Date : 04/11/2020
Mondaire Jones (ici en juillet 2020), élu représentant de New York Crédits : TIMOTHY A. CLARY / AFP | Date : 04/11/2020
Ritchie Torres (ici en 2016), élu à la Chambre des représentants Crédits : Noam Galai / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Date : 04/11/2020
Jamaal Bowman (ici en septembre 2020), élu à la Chambre des réprésentants Crédits : GETTY IMAGES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Date : 04/11/2020
1/1
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Alors que la présidentielle américaine était encore incertaine mercredi 4 novembre, des élus emblématiques sont parvenus à se faire élire, ou réélire, lors de ce suffrage qui déterminait également les sièges à la Chambre des représentants et au Sénat américain.

En premier lieu, la star montante du parti démocrate, Alexandria Ocasio-Cortez, a été facilement réélue mardi dans sa circonscription new-yorkaise, face à un rival républicain qui avait bénéficié de fonds venus de tout le pays tant "AOC", comme elle est surnommée, est devenue une cible des pro-Trump.


Selon des résultats portant sur près de 70% de bulletins, cités par les médias américains, la jeune femme a écrasé le républicain John Cummings (68,5% contre 30,8%). Cet ancien policier sexagénaire avait pourtant levé plus de 10 millions de dollars. Mais l'élue de 31 ans l'avait devancé, avec plus de 17 millions, faisant de ce duel pour une circonscription couvrant une partie du Queens et du Bronx l'un des plus coûteux de cette élection. 

Sarah McBride, première femme transgenre élue

Autre élection marquante, celle de Sarah McBride. Cette femme transgenre a été élue au Sénat de l'Etat du Delaware, une première dans l'histoire politique du pays. "Nous l'avons fait. Nous avons remporté l'élection", a écrit sur Twitter la démocrate, militante de longue date pour les droits des LGBTQ, qui a largement battu son adversaire républicain avec 86% des voix. Elle est la première à être élue à la haute assemblée d'un État américain.

À lire aussi
Donald Trump lors de sa campagne électorale à l'aéroport Altoona-Blair County, à Martinsburg (Pennsylvanie), le 26 octobre 2020. États-Unis
Présidentielle américaine : revers judiciaire pour Trump en Pennsylvanie

Agée de 30 ans, Sarah McBride est originaire de Wilmington, le fief du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden. Elle a travaillé avec son fils, Beau, quand il était procureur général de l'État et à la Maison Blanche sous le mandat de Barack Obama.

L'ex astronaute Mark Kelly

De son coté, l'ex-astronaute américain Mark Kelly (Arizona) a battu la sénatrice républicaine et ex-pilote de chasse Martha McSally, offrant une victoire importante aux démocrates au Sénat. Ce militaire à la retraite de 56 ans a servi dans la Marine et à la Nasa, pour laquelle il est allé jusque dans la Station spatiale internationale (ISS). Il l'a emporté contre Martha McSally, 54 ans, qui avait été nommée par le gouverneur de l'Arizona fin 2018 pour remplacer John McCain après son décès.

Trois nouveaux élus noirs

Toujours chez les démocrates, trois nouveaux élus new-yorkais noirs, dont deux ouvertement gay, représentant eux aussi l'aile gauche du parti démocrate, devraient rejoindre bientôt "AOC" à Washington : Ritchie Torres, 32 ans, Jamaal Bowman, 44 ans, et Mondaire Jones, 33 ans. Malgré ces succès symboliques, les démocrates new-yorkais semblaient en passe de céder un siège du Congrès aux républicains. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Élections américaines Homosexualité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants