2 min de lecture Espace

Nasa : la sonde Osiris-Rex perd une partie des échantillon de l'astéroïdes Bennu

La sonde envoyée récolter des échantillons sur un astéroïde semble avoir pris une cargaison trop importante pour le compartiment qui doit la contenir.

La sonde Osiris-Rex doit récolter des matériaux à la surface de l'astéroîde Bennu
La sonde Osiris-Rex doit récolter des matériaux à la surface de l'astéroîde Bennu Crédit : AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

La Nasa pourrait-elle perdre des échantillons d'un astéroïde pour en avoir trop collecter ? C'est en tout cas le risque qu'encourt la sonde Osiris-Rex concernant sa cargaison de particules collectées sur l'astéroïde Bennu. L'agence spatiale a expliqué vendredi 23 octobre que la collecte a été tellement importante que le compartiment qui l'abrite a du mal à se refermer, ce qui met en danger la mission. 

Il s'agit de la plus grande quantité d'échantillons extraterrestres depuis les missions sur la Lune menées par Apollo. Mais encore faut-il que les poussières et petits cailloux transportés par Osiris-Rex arrivent sur Terre. Pour cela, il faudrait que la sonde stocke hermétiquement la cargaison pour le voyage retour, qui devrait se terminer en 2023. 

"Une fraction substantielle de la masse récoltée est en train de s'échapper", a annoncé Dante Lauretta, chef de la mission, lors d'une conférence téléphonique au ton moins euphorique que sa présentation mercredi, quand l'équipe se félicitait d'une opération s'étant déroulée "aussi bien qu'on l'espérait".

Pas encore de pertes catastrophiques

Mais depuis, des photos prises par la sonde elle-même montrent un nuage de particules flottant autour du bras de la sonde. Des images qui inquiètent les analystes de la Nasa. Néanmoins, le catastrophisme n'est pas encore à l'ordre du jour. Osiris-Rex a récupéré environ 400 grammes d'échantillons, alors qu'il en fallait un minimum de 60 grammes. 

À lire aussi
Une oeuvre extraterrestre ou une farce d'un artiste bien humain ? insolite
États-Unis : quel est cet étrange monolithe de métal trouvé dans un désert ?

Pour l'heure, 5 à 10 grammes ont déjà été observés autour du bras ; en raison de la microgravité, les fragments se comportent comme des fluides. "Ma grande inquiétude est que des particules s'échappent, nous sommes les victimes de notre succès", a dit Dante Lauretta.

Par conséquent, l'opération de mesure de la masse par une rotation de l'appareil, initialement prévue samedi, a été annulée, car cela risquerait de faire sortir encore plus de fragments.

L'urgence est désormais de réduire au minimum les activités de l'appareil, pour limiter les fuites, et de préparer au plus vite le stockage des échantillons dans la capsule qui se situe au centre de la sonde. Cela implique un mouvement du bras, et doit être préparé minutieusement par les ingénieurs. Elle aura peut-être lieu mardi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Propulsé NASA
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants